Chabat veut une réunion de la majorité avant la Fête du travail : L Istiqlal dans la rue le 1er mai

Chabat veut une réunion de la majorité avant la Fête du travail : L Istiqlal dans la rue le 1er mai

Mobilisation générale à l’Istiqlal. Hamid Chabat vient de décider avec les membres du comité exécutif du parti de défiler côte à côte avec les syndicats le 1er mai prochain, de quoi rendre les relations avec son principal allié le PJD (Parti de la justice et du développement) au gouvernement plus tendues. L’Istiqlal soutiendra son relais syndical, l’UGTM (Union générale des travailleurs du Maroc), dans cette marche nationale que les Istiqlaliens veulent très importante et imposante. «Les responsables du parti et du syndicat sont à pied d’œuvre pour garantir la réussite de cet événement. Nous nous attendons à plus de 50.000 participants, représentant toutes les régions du Royaume», explique un haut responsable au sein de l’Istiqlal. Et de poursuivre : «Nous voulons à travers cette marche passer de principaux messages. Le premier, vu l’actualité, concerne l’intégrité territoriale du Maroc. Nous voulons démontrer que les Marocains, tous les Marocains, demeurent attachés à chaque partie de leurs provinces du Sud. Le deuxième message est relatif au dialogue social qui se trouve quasiment au point mort». Si le premier sujet fait l’unanimité sur la scène politique et syndicale, le deuxième, en revanche, pourra diviser encore plus la majorité. Cette marche sera-t-elle dirigée contre le PJD, chef de file de la majorité ? Les responsables de l’Istiqlal affirment que l’organisation de cette marche n’obéit pas à des calculs politiciens. «Il ne faut pas oublier que la manifestation est organisée par l’UGTM. L’Istiqlal a choisi de soutenir son syndicat. Les autres partis peuvent faire de même. De notre côté, nous avons opté pour ce moyen pour exprimer nos positions, notamment concernant le dialogue social. Il est aujourd’hui grand temps d’apporter des réponses aux questions sociales qui restent en suspens», explique la même source. Lors de cet événement, Hamid Chabat troquera son costume de chef de parti contre la casquette du leader syndical. Chabat devra, en effet, prononcer une allocution qui risque d’être particulièrement virulente contre la gestion gouvernementale du dialogue social. Le secrétaire général de l’Istiqlal va, par ailleurs, demander une réunion urgente des composantes de la majorité qui comprend, outre le PJD et l’Istiqlal, les partis du Mouvement populaire et le PPS (Parti du progrès et du socialisme). «Cette réunion devra avoir lieu soit la veille du 1er mai, soit le lendemain. Le but est de fournir plus de clarté et d’avoir une vision plus précise concernant les revendications sociales des classes ouvrières, des fonctionnaires et des salariés», conclut le responsable istiqlalien. A noter que les relations entre le PJD et l’Istiqlal se sont fortement détériorées depuis l’arrivée de Hamid Chabat qui est également secrétaire général de l’UGTM, à la tête du parti de la balance. Ce dernier affirme qu’il veut insuffler une nouvelle dynamique à la majorité alors qu’il est accusé par le PJD de vouloir déstabiliser cette même majorité en tenant un discours d’opposition.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *