Chakib Benmoussa veut s’inspirer de l’expérience française

Le protocole d’accord a été signé par le président du Conseil économique et social, Chakib Benmoussa, et son homologue français, Jean-Paul Delevoye, au terme d’une visite de travail d’une délégation de membres du CES, à l’invitation du CESE. L’accord s’inscrit dans la volonté des deux organismes d’établir «une coopération mutuellement avantageuse, dans le but d’échanger les bonnes pratiques dans le domaine de la protection et la promotion du rôle des forces vives dans le progrès des sociétés contemporaines». Les deux Conseils ont convenu de «renforcer leur coopération et améliorer la réalisation des objectifs fixés par les textes relatifs à chacune des institutions en matière de recherche de consensus sociétal et de dialogue entre les composantes des Conseils». Ils se sont accordés aussi à «coordonner leur participation à des événements internationaux en accord avec leurs valeurs et objectifs communs», et à échanger les informations sur les décisions et activités importantes dans leurs pays respectifs dans les domaines économiques, sociaux, politiques, environnementaux et culturels d’intérêt commun. Le CES et le CESE se sont également engagés à «faire de la concertation permanente entre leurs deux institutions l’outil privilégié de la coordination de leur vision et positions à l’échelle internationale».

Un nouveau système de suivi des prix agricoles
Le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime organisera demain à Rabat une rencontre pour la présentation et le lancement du système «Asaâr» qui marque un tournant majeur en matière de suivi des prix dans le Royaume. «Asaâr» constitue un nouveau dispositif inédit dans le pays qui résultera sur la création d’une Bourse de l’ensemble des produits agricoles dans toutes les régions et tous les marchés du Maroc suivis et présentés en temps réel, explique le ministère dans un communiqué. Cette rencontre connaîtra également la présentation et la démonstration du nouveau système d’information géographique lancé par le ministère.

Début de l’opération de renouvellement des listes électorales générales
Le ministre de l’intérieur a procédé depuis hier au renouvellement des listes électorales générales. Dans un communiqué relatif au renouvellement des listes électorales générales, leur vérification et leur traitement informatique, le ministre a appelé l’ensemble des citoyennes et citoyens non encore inscrits dans les listes électorales générales, remplissant les conditions légales requises et âgés de 18 ans révolus, à présenter leur demande d’inscription et ce à partir du 28 septembre 2011. Selon la même source, les électrices et électeurs ayant changé leur lieu de résidence d’une commune à une autre, d’un arrondissement communal à un autre ou d’une circonscription électorale à une autre au sein de la même commune, sont appelés à demander le transfert de leur inscription dans les listes de la commune, de l’arrondissement ou de la circonscription électorale où ils se sont installés et à joindre à leur demande une requête de radiation de leur nom de la liste électorale dans laquelle ils sont inscrits actuellement.

Procès des mercenaires du Polisario à Benghazi
Les mercenaires du Polisario, capturés en majorité dans la ville de Zawiya et à Bab Al-Aziziya, ancien fief du colonel Mouammar Kadhafi à Tripoli, ont été transférés à Benghazi dans l’attente de leur procès, rapporte la revue britannique «North-South» dans sa dernière livraison. Le magazine rappelle que les responsables du Conseil national de transition (CNT) libyen avaient annoncé l’arrestation de 556 mercenaires du Polisario et des centaines d’autres d’origine africaine, mobilisés par l’ancien dirigeant libyen. Des documents, retrouvés le 22 août dernier au siège de l’ambassade algérienne à Tripoli, montrent l’ampleur du soutien accordé par l’Algérie au régime Kadhafi, indique la source, qui cite, outre l’envoi de mercenaires du Polisario, l’appui logistique algérien dont a bénéficié Kadhafi durant le soulèvement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *