Champ religieux : Ce qui a été fait en 20 ans

Champ religieux : Ce qui a été fait en 20 ans

Nouveau livre publié par le ministère des habous et des affaires islamiques

Le livre souligne l’attachement de SM le Roi à développer l’éducation et la formation religieuse à travers la restructuration de l’enseignement authentique, le lancement et l’équipement d’établissements leaders et la consolidation du programme d’alphabétisation dans les mosquées.

Le 20ème anniversaire de l’intronisation du Souverain est aussi l’affaire du ministère des habous et des affaires islamiques. Pour bien marquer cette grande fête, le département chapeauté par Ahmed Toufiq vient de publier un ouvrage intitulé «Vingt ans du règne prospère de SM le Roi Mohammed VI (1999-2019)».

Bilan de la gestion de la chose religieuse

Ce livre n’est pas seulement destiné à célébrer cette manifestation nationale, il se veut plutôt de dresser un bilan de la gestion de la chose religieuse durant les 20 ans de règne de SM le Roi, Amir Al Mouminine. «Un bilan qui ne peut être que positif et riche puisque sa légitimité et sa voie procèdent de l’allégeance légale de la «Grande Imama» et dont la mise en œuvre bénéficie de la Haute sollicitude royale et de ses directives», précise la publication. En d’autres termes, il s’agit d’une gestion claire dans ses fondements et ses finalités, portée par l’éducation, l’information, la préparation et l’encadrement. Selon la même source, cette gestion, qui s’est érigée en un modèle religieux, se distingue par le système qui la sous-tend et par son authenticité tirée d’une expérience historique développée dans le cadre des constantes adoptées par les Marocains au diapason de leur doctrine en matière de rites, de doctrine et d’éducation comportementale et spirituelle.

Préservation de la religion

De plus, ce bilan est en adéquation avec les ordres divins de protection de la religion et avec l’engagement d’Imarat Al Mouminine, à travers la préservation du Saint Coran et du Hadith, pour atteindre ce dessein. Cette préservation se manifeste notamment à travers le lancement de l’émission «Dourouss Al Haditha» sur la radio et la chaîne de télévision Mohammed VI, la construction, la rénovation et la restauration de plusieurs mosquées à travers le Royaume, en les dotant d’imams qualifiés, la promotion des études islamiques, l’organisation du hajj et la gestion du calendrier hijri qui détermine les horaires des prières et les dates des fêtes religieuses. Mieux encore, la publication met aussi l’accent sur la création de médias religieux, la promotion des liens religieux avec les pays africains à travers le renforcement des relations avec les courants soufis, la création de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains, la gestion des attentes des Marocains résidant à l’étranger et la promotion de certains arts comme la calligraphie. De surcroît, le livre aborde la gestion de la chose religieuse confiée à une administration qui a développé ses structures et ses modes d’action afin de répondre aux besoins des autres chantiers du Royaume. Les réalisations de cette administration ont été accomplies par la sollicitude d’Amir Al Mouminine qui gère ce champ à travers des Dahirs ayant abouti à un arsenal juridique issu d’une capitalisation sur des traditions authentiques préservées à travers des textes de loi visant à protéger les référentiels du pays et les droits des individus.

Différents axes du livre

En détail, le premier axe de cet ouvrage est consacré à la Haute vision royale en matière de mise à niveau du champ religieux à travers l’organisation institutionnelle et juridique, compte tenu de l’importance des institutions pour garantir l’application des programmes et projets structurants de l’Etat.

Quant au deuxième axe, il met en avant la décision de SM le Roi Mohammed VI de créer deux institutions médiatiques dédiées à la promotion de la pratique religieuse juste qui repose sur les constantes nationales, ainsi que l’importance accordée à la formation à travers les politiques de rajeunissement des compétences religieuses et la sélection des compétences scientifiques en leur dédiant des programmes de formation en adéquation avec les besoins des préposés religieux. Au niveau du troisième axe, le livre souligne l’attachement de SM le Roi à développer l’éducation et la formation religieuse à travers la restructuration de l’enseignement authentique, le lancement et l’équipement d’établissements leaders et la consolidation du programme d’alphabétisation dans les mosquées. Le quatrième axe, lui, est destiné à mettre en exergue la sollicitude dont SM le Roi entoure les lieux religieux et culturels comme les mosquées, auxquelles le Souverain, Amir Al Mouminine, a accordé une attention particulière selon une vision éclairée, tout comme les zaouias, les centres de documentation, les bibliothèques des habous et des waqfs. De son côté, le cinquième axe met l’accent sur les efforts de SM le Roi dans le domaine de l’organisation et de la promotion du waqf, en faisant de ce patrimoine un vecteur du développement durable dans les domaines social, religieux et culturel. Pour sa part, le sixième chapitre évoque, notamment, la nécessité de promouvoir des ressources humaines qualifiées conformément aux Hautes directives de Sa Majesté le Roi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *