Champ religieux: La Fondation Mohammed VI des ouléma rayonne sur l’Afrique

Champ religieux: La Fondation Mohammed VI des ouléma rayonne sur l’Afrique

Le Souverain a affirmé que cette Fondation constitue un cadre permettant aux ouléma de «remplir le devoir qui leur incombe de faire connaître l’image réelle de la religion tolérante de l’Islam et de promouvoir ses valeurs que sont la modération, la tolérance et la volonté de coexistence».

Le Maroc est aujourd’hui considéré comme un exemple dans la diffusion du vrai Islam tolérant. Sollicité de toute part pour participer à la formation des imams étrangers, le Royaume accorde un intérêt particulier à l’Islam et aux musulmans en Afrique. C’est dans ce sens que SM le Roi Mohammed VI a présidé durant le mois de Ramadan à Fès la cérémonie d’installation des membres du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains. Dans un discours prononcé devant les hôtes du Royaume à cette occasion, le Souverain a affirmé que «Notre décision de mettre en place cette institution ne fait pas suite à une contingence fortuite, pas plus qu’elle ne vise à réaliser des intérêts étriqués ou éphémères».

Cette initiative procède plutôt d’une «conception intégrée de la coopération constructive et d’une volonté de répondre concrètement aux demandes de nombre de pays africains frères, en matière religieuse», a dit SM le Roi. «Nous estimons que la Fondation Mohammed VI des ouléma africains est un cadre pour la coopération et l’échange des expériences et la coordination des efforts entre les ouléma pour qu’ils puissent remplir le devoir qui leur incombe de faire connaître l’image réelle de la religion tolérante de l’Islam et de promouvoir ses valeurs que sont la modération, la tolérance et la volonté de coexistence, et afin que la Fondation soit au service de la sécurité, de la stabilité et du développement en Afrique», a déclaré le Souverain.

SM le Roi a fait part, dans ce contexte, de sa conviction que cette Fondation, à travers ses différentes filiales dans les pays africains, œuvrera aux côtés de toutes les instances religieuses concernées, à remplir le rôle qui lui revient de répandre la pensée religieuse éclairée et de faire face aux thèses d’extrémisme, de repli sur soi et de terrorisme que certains pseudo-prédicateurs colportent au nom de l’Islam. L’installation du Conseil dans la ville de Fès, capitale spirituelle du Royaume, est fortement symbolique. «Nous avons décidé que la Fondation Mohammed VI des ouléma africains ait son siège à Fès, eu égard au statut religieux dont jouit la cité en tant que capitale académique et spirituelle du Maroc.

Le choix de Fès tient aussi à la considération que Nous lui portons, compte tenu de la place qu’elle occupe dans le cœur des Africains», a fait savoir SM le Roi. Il faut préciser que conformément au Dahir n° 1-15-75 du 7 Ramadan 1436 (24 juin 2015) portant création de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains, le Conseil supérieur de la Fondation est composé, outre le président délégué de la Fondation en qualité de président, de tous les membres de la Fondation.

Ce Conseil est chargé des affaires générales de la Fondation. Il délibère sur toutes les questions qui intéressent la Fondation et prend toutes les décisions à même de lui permettre la réalisation de ses objectifs, notamment la définition des orientations générales de la Fondation, l’étude et l’approbation du programme d’action annuel, du projet du budget, et du projet du règlement intérieur de la Fondation. Il étudie également les affaires qui lui sont soumises par le président de la Fondation, les candidatures des nouveaux membres qu’il soumet au président de la Fondation, et approuve le rapport annuel des activités de la Fondation et le rapport financier. Il prend aussi connaissance du rapport établi par l’expert-comptable sur la situation comptable de la Fondation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *