Cinq légistes pour l’autopsie du cadavre de Boudaroua

Une commission médicale composée de cinq médecins légistes chapeautée par le professeur Hicham Benyaich, directeur du service de médecine légale au CHU Ibn Rochd à Casablanca, a entamé une autopsie sur le cadavre du défunt Mohamed Boudaroua, apprend-on d’une source proche de la Direction générale de la sûreté nationale. Mohamed Boudaroua, âgé de trente-huit ans, membre d’une association des diplômés chômeurs, participait à un sit-in organisé par ce mouvement sur le toit de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) à Safi. Seulement, selon la même source policière, il est tombé, le 5 octobre, lors de l’exécution d’un jugement faisant état de disperser les manifestants du toit. La même source a précisé que le parquet général près la Cour d’appel de Safi révèlerait, en début de la semaine en cours, les résultats de l’autopsie. Par ailleurs, précise la même source, l’enquête a été confiée aux éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire à Casablanca et ce pour tirer toute l’affaire au clair. La même source a précisé que le malentendu qui avait opposé la famille du défunt à l’autorité judiciaire à propos de l’autopsie s’est dissipé.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *