Cinq Marocains de Guantanamo rapatriés

Cinq Marocains de Guantanamo rapatriés

Après le démenti, l’affirmation. Le ministre de la Justice, Mohamed Bouzoubaâ, avait déclaré le 23 juin dernier que les Marocains détenus par l’armée américaine sur la base de Guantanamo (Cuba) n’avaient pas encore été livrés au Maroc, démentant de la sorte les informations parues dans la presse. «Les Américains pourraient, après avoir bouclé l’enquête, remettre chaque détenu au pays dont il est originaire. Mais pour le Maroc, cela n’a pas eu lieu jusqu’ici», avait dit le ministre. Apparemment, les enquêteurs américains ont estimé n’avoir plus rien à apprendre de cinq détenus marocains : ils ont été remis dimanche 1er août aux autorités marocaines.
L’information a été donnée par le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Rabat dans un communiqué, cité par la MAP. Il s’agit de Mohamed Ouzar, né le 28 septembre 1979 à Khouribga, Mohamed Mazouz, né le 31 septembre 1973 à Casablanca, Radouane Chekkouri, né le 12 février 1972 à Safi, Abdellah Tabarak, né en 1955 à Oulad Fraj et Brahim Benchakroun, né le 04 août 1979 à Casablanca.
«Ces individus seront soumis, conformément aux lois en vigueur, à une enquête préliminaire de la police judiciaire sous la direction et le contrôle du procureur général du roi près la Cour d’appel de Rabat», indique le communiqué. Les cinq Marocains, rapatriés dimanche, ont été détenus pendant plus de deux ans dans les cellules de la base américaine à Cuba où sont incarcérés arbitrairement, sans statut, 590 prisonniers d’une quarantaine de nationalités. Aucune information n’a encore filtré sur le lieu où ils ont été arrêtés. S’agit-il de la frontière pakistano-afghane ou d’une région à l’intérieur de l’Afghanistan ? On ne sait pas non plus si des avocats vont prendre leur défense.
Selon maître Benhamou Moussaïf, aucune demande n’a été formulée à ce sujet de la part des familles des détenus.
A rappeler que le nombre des Marocains détenus à Guantanamo s’élève à 25.
Avec le rapatriement des cinq, vingt sont encore prisonniers à Cuba. Maître Benhamou en défend deux : Saïd Boujaïdia et Mohamed Belmoujane. «Ils sont en vie et les seules informations que nous avons d’eux nous parviennent à travers des lettres, communiquées par la Croix-Rouge». La plupart des Marocains de Guantanamo ont quitté le pays en 2001 en direction de l’Afghanistan – terre où fleurissent les thèses extrémistes de Ben Laden & Co.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *