Combattre l’extrémisme par l’éducation

Combattre l’extrémisme par l’éducation

Les participants à la 14ème session du Conseil mondial de la Dâawa (appel) islamique, qui a clos ses travaux mercredi à Tripoli, ont souligné la nécessité d’accorder plus d’intérêt à l’enseignement en tant que moyen de véhiculer le message de l’Islam et faire connaître ses principes salvateurs pour l’homme, notamment en direction des pays les moins avancés et des groupements humains défavorisés, et ce en coopération avec les organisations internationales et régionales concernées. Les recommandations issues de cette session, organisée par l’Association de la Dâawa islamique mondiale, appellent à mettre à profit les nouvelles technologies de la communication et de l’information pour faciliter la communication et les échanges entre Oulémas et penseurs et faire connaître l’Islam en tant que religion porteurse d’espérance, de progrès et de délivrance pour l’homme. Les participants ont également appelé à refléter l’image réelle de l’Islam en utilisant des méthodes et des formes d’expression simples et accessibles bannissant l’ostracisme et l’extrémisme. Ils ont en outre insisté sur la nécessité d’apporter le soutien aux causes justes dans le monde, de témoigner la solidarité aux personnes et groupes subissant l’injustice et de participer à tout effort visant à consolider la sécurité, la paix et la concorde. Le Maroc a été représenté aux travaux de cette session par le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq. Dans une allocution prononcée lors de cette rencontre, M. Toufiq a indiqué que la modestie et la bonne conduite doivent être à la base de la Dâawa en Islam (prédication). Il a relevé que la Dâawa en Islam n’est pas synonyme de propagande, notant que les commerçants marocains qui ont contribué à la diffusion de l’Islam l’ont fait à travers leur bonne conduite et en donnant le meilleur exemple dans leurs relations avec autrui. Lors de cette rencontre qui s’est déroulée en présence d’éminentes personnalités islamiques et chrétiennes, il a été procédé à la présentation du rapport du comité exécutif du Conseil mondial de la Dâawa islamique et des rapports sur la coopération entre l’Association de la Dâawa islamique mondiale et des organisations régionales et internationales, outre les activités culturelles et éducatives initiées par l’Association dans les différentes régions du globe. Un forum islamo-chrétien a été organisé en marge de cette session sous le signe « apprenez à vous connaître », lors duquel les intervenants ont vivement recommandé de renforcer le dialogue et la connaissance mutuelle entre les différents peuples et nations dans l’objectif d’aider la société humaine à éviter de s’enliser dans une logique de confrontation et de fracture.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *