Conseil de la communauté marocaine à l’étranger : Les Marocains du monde se donnent rendez-vous au printemps 2011

Conseil de la communauté marocaine à l’étranger : Les Marocains du monde se donnent rendez-vous au printemps 2011

Après avoir rencontré les Marocaines résidant en Europe, le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) ne compte pas s’en arrêter là. Il se dirigera vers d’autres régions où les problèmes migratoires des femmes se posent avec autant d’acuité.Au programme du Conseil, une série de quatre rencontres régionales avec les femmes marocaines du monde de mars à mai 2011 prochain dans trois régions : l’Afrique subsaharienne, les pays arabes et les Amériques. En effet, les femmes de l’émigration, souvent confrontées à la discrimination en matière d’emploi, de logement, aux préjugés sur l’Islam, aux clichés sur l’échec, vont continuer leur chemin et se donner rendez-vous en mars prochain à Dakar. «Cette troisième édition s’inscrira dans la continuité pour trouver un nouvel espace de rencontre et d’échange des thématiques ciblées sur la réalité européenne qui rejoignent des préoccupations qui concernent toutes les femmes notamment celles vivant du Maroc», a déclaré, Driss El Yazami, président du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) lors de la clôture de la troisième édition des «Marocaines d’ici et d’ailleurs» tenue dimanche 19 décembre à Bruxelles. De son côté, Samir Addhare, ambassadeur du Maroc en Belgique et au Luxembourg a indiqué que «Je me réjouis des politiques publiques élaborées en faveur de la communauté marocaine résidant à l’étranger. Le ministère des Affaires étrangères, le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger et le CCME se concertent en permanence. Il en découle une ligne conductrice, une vision commune». Pour sa part, la présidente du groupe «Approche genre et nouvelles générations» Amina Ennceiri a estimé que «cette rencontre a permis d’établir un diagnostic de plus en plus précis sur l’égalité hommes-femmes dans différents pays de résidence ainsi que la mise en lumière des contributions des femmes dans les différents domaines économiques et sociaux».
En effet, cette édition a tenu à retracer les trajectoires des femmes du Maroc et d’ailleurs dans une perspective comparative. Ce parallélisme des expériences et les différents analyses présentées lors de cette rencontre ont montré le besoin de synergie entre les multiples initiatives féminines. «Je pense qu’il serait également intéressant que les prochaines rencontres mettent l’accent sur l’impact de la crise économique actuelle sur la situation des femmes en général et les femmes migrantes en particulier», a précisé Fatima Nouri, une participante venue d’Espagne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *