Conseil de la communauté marocaine à l’étranger : Présentation des résultats de l’étude sur la place des MDM dans la région du Souss-Massa

Conseil de la communauté marocaine à l’étranger : Présentation des résultats de l’étude sur la place  des MDM dans la région du Souss-Massa

L’objectif de cette étude est d’établir une cartographie des MDM dans la région, d’inventorier des politiques des autorités locales et de présenter les projets et les bonnes pratiques relatifs aux MDM dans les régions en général et celle du Souss-Massa en particulier.

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME)  a organisé mardi, en partenariat avec les laboratoires Larlanco et LRMECSS de la Faculté des lettres et des sciences humaines de l’Université Ibn Zohr d’Agadir, une rencontre scientifique pour la présentation de l’étude relative à «l’état, le rôle et la place des Marocains du monde dans la région du Souss-Massa» au siège de la préfecture d’Agadir Ida-Outanane.

L’objectif de cette étude, réalisée par le professeur Mohamed Charef, enseignant-chercheur à ladite Faculté, est d’établir une cartographie des Marocains du monde (MDM) dans la région, d’inventorier des politiques des autorités locales et de présenter les projets et les bonnes pratiques relatifs aux MDM dans les régions en général et celle du Souss-Massa en particulier.

La réalisation de l’étude en question prend en considération l’importance des Marocains du monde consacrée par la Constitution de 2011, leur contribution au chantier stratégique de la régionalisation avancée, leur implication dans le développement économique, social et culturel du pays d’origine et la préservation de leurs droits et des liens culturels avec leurs régions d’origine. Pour le CCME, «l’objectif principal de cette journée est de mettre en relation deux thématiques ordinairement distinctes, du seul fait de leur densité intrinsèque et charge sémantique spécifique et, que nous avons choisi de juxtaposer pour en tirer toute signifiance productive par ailleurs escomptable, à savoir la migration d’une part et le développement d’autre part. En précisant au demeurant que la zone géographique ainsi investie est délimitée à la seule région du Souss-Massa, en relation avec une tradition historique séculaire de migrations nationales et internationales. Ce qui nous a conduits presque tout naturellement à vouloir nous attacher à expliciter les divers rapports socio-économico-culturels que ne manquent pas de maintenir les migrants marocains avec leur région d’origine».

Et de poursuivre que «par une translation de bon aloi, il nous est apparu comme des plus prégnants de nous attacher aux associations développementalistes de migrants, généralement axées sur les régions d’appartenance. Et par là-même à entreprendre le questionnement de ce que pourraient être, devraient être et se trouvent être actuellement les politiques publiques décentralisées dans ce domaine. Tout ceci nous ayant sporadiquement conduit à mettre en exergue une série d’expériences que nous ne pouvons que qualifier de singulières».

Le programme de la journée comprend en plus de la présentation de ladite étude, deux tables rondes sur «Les Marocains du monde et le développement régional» et «Le rôle et la place des Marocains du monde et de leurs associations dans le développement régional» avec la participation de professeurs universitaires, chercheurs, élus et acteurs associatifs dans le domaine de la migration et développement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *