Convention: La MAMDA exporte son expertise en Palestine

Convention: La MAMDA exporte son expertise en Palestine

En marge de la 11ème édition du SIAM, la Mutuelle agricole marocaine d’assurance (MAMDA) a signé une convention avec le ministère de l’agriculture palestinien en vue d’exporter son expertise marocaine en Palestine.

Cette convention, inscrite dans le cadre de l’accompagnement du Fonds de prévention des risques et des assurances agricoles de palestine, prévoit le développement d’une approche assurantielle agricole pour les cultures spécifiques de la Palestine, le transfert de savoir-faire dans la gestion des souscriptions et la gestion des sinistres (évaluation et indemnisation, réseau d’experts, … ) ainsi que la réassurance des risques agricoles auprès de la MAMDA.

En parallèle, la Mutuelle a également été sollicitée par une délégation officielle tunisienne, pour présenter son expérience assurantielle des risques climatiques ainsi que le rôle qu’elle a joué dans le développement de l’assurance agricole au Maroc.

Acteur de référence dans le domaine agricole marocain, la MAMDA est une institution dédiée au monde agricole et qui a longtemps assuré la gestion du système de garantie mis en place par le ministère de tutelle afin de protéger la production céréalière contre la sécheresse.

A ce titre, elle assumait un rôle de gestionnaire des souscriptions et des sinistres facilitant l’accès des agriculteurs à cette garantie et optimisant le coût de l’Etat par le biais d’un programme de réassurance adapté. Avec la mise en œuvre de la stratégie agricole du Plan Maroc Vert, la garantie de l’Etat contre la sécheresse a cédé la place à de véritables produits d’assurances avec notamment le lancement en 2011 de la «multirisque climatique céréaliculture et légumineuse» avec comme objectif la  couverture de 1.000.000 ha en 2015.

En 2015, la superficie assurée a atteint 1.079.962 ha, bénéficiant ainsi d’une protection relative aux principaux aléas climatiques tels que la sécheresse, l’excès d’eau, la grêle, le gel, les vents violents et les vents de sable.

En 2014, MAMDA a procédé à l’extension de ses produits à l’arboriculture et aux cultures maraîchères en mettant en place des produits adaptés aux risques spécifiques inhérents à ce type de cultures.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *