COP22 : L’agriculture doit être intégrée dans les débats

COP22 : L’agriculture doit être intégrée dans les débats

«L’agriculture doit être au centre des débats sur l’environnement et le développement durable à la COP22 prévue à Marrakech du 7 au 18 novembre».

C’est ce qu’a affirmé Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, en marge de la rencontre avec Jonathan Pershing,  envoyé spécial des États-Unis pour les changements climatiques, organisée jeudi dernier à Rabat. Le ministre a appelé à «mettre les moyens nécessaires pour favoriser l’adaptation et encourager l’agriculture parce qu’elle constitue l’une des solutions pour la problématique de l’environnement». La rencontre a également été l’occasion pour Aziz Akhannouch de préciser que le Maroc a déjà proposé l’adoption de l’initiative triple A «Adaptation de l’Agriculture en Afrique».

Cette initiative regroupe, selon le ministre, «l’ensemble des stratégies et mesures visant notamment à mettre l’agriculture au centre des négociations climatiques et à appuyer le principe d’un financement plus important et d’un suivi des fonds effectivement déboursés, ainsi qu’un accès facilité des projets africains aux fonds climat». Un avis partagé par Jonathan Pershing.

L’envoyé spécial des États-Unis pour les changements climatiques a également mis en relief l’importance d’intégrer l’agriculture dans les débats qui seront animés lors de la COP22.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *