COP22 : Le désaveu de «Publics»

COP22 : Le désaveu de «Publics»

L’agence est accusée de présenter des données «inexactes» sur sa contribution

Pour le comité du pilotage, «la feuille de route de la COP22 ainsi que l’ensemble des documents stratégiques du Comité de pilotage ont été élaborés par les membres de ce même comité et leurs équipes, et nulle autre partie extérieure».

Le Comité de pilotage, chargé de l’organisation de la COP22, met le point sur les «i». Le comité vient, en effet, de manifester son étonnement concernant la publication les 1er et 2 décembre, d’un encart publicitaire au titre troublant: «L’Agence Publics et ESL Agence Publics Maroc au cœur de la COP22.» Pour les responsables du comité, il ne fait aucun doute que «l’Agence Publics présente des données inexactes, quand elles ne sont pas tendancieuses, sur sa contribution au succès de la COP22».

Selon la même source, l’annonce faite par l’agence au sujet de sa participation à l’élaboration de la feuille de route de la COP22 dès 2015 est totalement «fausse». Pour le comité du pilotage, «la feuille de route de la COP22 ainsi que l’ensemble des documents stratégiques du Comité de pilotage ont été élaborés par les membres de ce même comité et leurs équipes, et nulle autre partie extérieure». Dans ce qui sonne comme un désaveu à l’agence, les responsables déclarent dans un communiqué que «quelle que soit l’entité avec laquelle l’Agence Publics a pu travailler avant que ne soit mis en place le Comité de pilotage en charge de l’organisation de la COP22 le 11 février 2016, cela n’a concerné ni de près ni de loin la mission du Comité de pilotage, qui n’a d’ailleurs jamais eu à traiter avec l’Agence Publics sur ce sujet». Mais ce n’est pas tout. Le comité a d’autres remarques sur les dernières communications de l’agence. «La publicité» affirme que l’Agence Publics et ESL Agence Publics ont également reçu pour mission de concevoir et organiser la participation des parties prenantes à l’événement: conception et réalisation de pavillons, organisation de side-events, accompagnement stratégique, communication et relations presse», lit-on.

«Quels que soient les mandats qui ont pu leur être attribués par des départements ou opérateurs publics ou privés, marocains ou étrangers, ils l’ont été dans le cadre du groupement qui a remporté l’appel d’offres pour l’aménagement de Bab Ighli. Il s’agissait de fournir des prestations sur une base commerciale aux exposants et organisateurs d’événements, notamment. Il n’y a donc là aucune «mission» confiée», ajoute la même source qui tient à lever toute ambiguïté sur l’organisation de toutes «les activités de la zone verte et du Pavillon Maroc au sein de la zone bleue ainsi que sur la gestion de la communication et de la relation avec la presse pour lesquelles le Comité de pilotage de la COP22 a élaboré sa propre stratégie et l’a mise en oeuvre avec ses agences partenaires pour l’accompagnement stratégique, la communication institutionnelle, les relations presse aussi bien au niveau national qu’international, la communication digitale et la réalisation de mini-documentaires».

Enfin, le Comité de pilotage de la COP22 explique qu’il n’acceptera pas que «l’opinion publique puisse être induite en erreur ou que l’information soit manipulée à quelques fins que ce soit». «Le succès indéniable de la COP22 a été le fruit d’un travail collectif et de l’engagement de nombreuses parties, tant au niveau national qu’international. Le Comité de pilotage de la COP22 saisit cette occasion pour, une fois encore, rendre hommage à chacune et chacun de ceux qui se sont impliqués pour la réussite de ce grand rendez-vous international sur le changement climatique», conclut la même source.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *