Crédit du Maroc lance « Daba Daba »

Crédit du Maroc lance « Daba Daba »

En quelque sorte une carte passe partout. "Daba Daba", la dernière née de la monétique du Crédit du Maroc a été présentée à la presse, lundi 10 octobre 2005. Cette nouvelle carte certifiée Visa est anonyme, prépayée et rechargeable en agences (espèces ou virement) et aux guichets automatiques bancaires du Crédit du Maroc. Pour les promoteurs, il s’agit d’une carte parfaitement sécurisée par l’utilisation d’un code secret aussi bien sur les GAB que les terminaux de paiements électroniques équipés d’un clavier. Les usages de “Daba Daba” sont multiples. La carte permet entre autres d’effectuer des retraits d’argent sur tous les guichets automatiques du Royaume, de régler les achats avec tous les commerçants équipés d’un TPE (Terminal de paiement électrique). De plus avec “Daba Daba”, le porteur peut recharger son téléphone quel que soit l’opérateur, régler les factures téléphoniques… C’est dire que cette nouvelle carte ratisse large. Dans le milieu de l’entreprise, elle peut servir comme une carte-salaire pour le règlement de frais professionnels, notamment pour des frais de séjour ou comme carte-carburant. L’appellation, un tout peu populaire, vient de la rapidité avec laquelle se fait la délivrance et l’activation de la carte. En effet, elle est remise instantanément accompagnée de son code au guichet de toutes les agences Crédit du Maroc, sur présentation d’une carte d’identité nationale.
Avec cette innovation, Crédit du Maroc, première filiale retail internationale du Groupe Crédit Agricole SA (première banque française), perpétue une longue tradition de banque pionnière dans la monétique. Depuis 30 ans, la société est à la pointe du développement des modes de paiement électroniques: agent payeur exclusif d’American Express depuis 1974, première banque collectant les facturettes Visa en 1976, pionnière du groupement interfaçage en 1984, développement des TPE et des équipements de retraits de 1987 à 1995. Membre du Centre monétique interbancaire, la banque est également en première ligne du développement des guichets automatiques bancaires on line, permettant un service à la clientèle, tout en sécurisant commerçants et porteurs.  Après avoir été précurseur grâce aux évolutions technologiques rendues possibles tout au long des années 90, en matière de solutions de consultation téléphoniques (crédit phone) puis télématique (Crédit com) du compte bancaire, le Crédit du Maroc devient le pionnier de la banque à distance sur Internet dès 1998. Avec cdmNet est lancé le premier serveur interactif sur Internet qui permet de gérer à distance, en toute autonomie et dans une parfaite sécurité, l’essentiel des opérations bancaires.
Avec cdmBIPBIP, la banque propose depuis 2002  un des premiers services thématiques sur SMS, permettant au souscripteur une surveillance en temps réel de toutes les opérations enregistrées sur son compte.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *