novembre 17, 2018

 

Crise sociale au sein de Royal Air Maroc : Le bureau syndical UMT RAM appelle au dialogue constructif

Crise sociale au sein de Royal Air Maroc : Le bureau syndical UMT RAM appelle au dialogue constructif

«L’édifice est aujourd’hui mis à mal par ce conflit social qui oppose le corps PNT à la direction, dont les conséquences s’avèrent très préjudiciables à la compagnie, aussi bien sur le plan financier qu’en termes d’image de marque.

Un climat social brouillardeux au sein de Royal Air Maroc. La situation est toujours tendue entre la direction de la compagnie nationale et l’Association des pilotes de ligne.

Un contexte qui en cas de complication aura de graves retombées non seulement sur l’entreprise RAM mais également sur l’activité aérienne nationale. Tenant compte de la délicatesse de la conjoncture, le bureau syndical UMT-RAM invite l’ensemble des parties à trouver des compromis évitant à la compagnie et à son personnel de se retrouver dans une situation qui pourrait rappeler celle de l’année 2009. «Ces conséquences désastreuses  que tout le monde connaît et qui ont conduit à un plan de restructuration douloureux, dont les seules victimes étaient les petits salariés de la  compagnie, sans oublier les pertes financières colossales qui l’ont accompagné ; plongeant ainsi notre compagnie dans une spirale interminable qui a permis à nos concurrents de se positionner sur l’échiquier de l’industrie aérienne», souligne le bureau syndical dans un communiqué de presse rendu public jeudi 19 juillet.

Les représentants de l’UMT au sein de la RAM soulignent dans ce sens que «l’édifice est aujourd’hui mis à mal par le conflit social qui oppose le corps PNT à la direction, conflit dont les conséquences s’avèrent très préjudiciables à la compagnie, aussi bien sur le plan financier qu’en termes d’image de marque en procédant à sa médiatisation». Le bureau syndical déclare dans ce sens qu’il suit avec beaucoup d’inquiétude les événements qui au sein de Royal Air Maroc, du fait des tiraillements dus au durcissement des positions des deux parties, en l’occurrence l’Association des pilotes de ligne et l’administration de la RAM.

«Nous appelons  tous les protagonistes à entamer un dialogue constructif  loin de toute démagogie ou agenda caché, afin de trouver une issue à cette situation. Et nous rappelons à la direction que le plan de développement de notre CIE ne peut réussir qu’en impliquant les représentants légaux du personnel, à savoir notre fédération FNTA-UMT», apprend-on du bureau syndical UMT-RAM qui considère que la négociation ainsi que le respect des engagements sont les seuls moyens susceptibles de contribuer au dénouement équitable et définitif de cette crise. Et de conclure qu’«en 60 ans d’existence, la Royal Air Maroc s’est fait une place dans l’industrie du transport aérien et a conquis un rang respectable au sein de ses consœurs.Une telle place est la conséquence directe du travail et du savoir-faire de tout son personnel, toutes catégories confondues».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *