Croissance durable des territoires: Le CESE examine les synergies entre les villes et les régions du Royaume

Croissance durable des territoires: Le CESE examine les synergies entre les villes et les régions du Royaume

Les préoccupations économiques, sociales, environnementales ainsi que les exigences des citadins devraient être au cœur du processus de planification stratégique de la ville de demain.

C’est ce que recommande Nizar Baraka, président du Conseil économique, social et environnemental (CESE). Intervenant lors d’un colloque international consacré à la croissance durable des territoires, tenu mardi à Rabat, en collaboration avec la Banque mondiale, Nizar Baraka a mis l’accent sur le rôle que joue la région en tant qu’acteur principal de l’aménagement territorial et du développement économique. «Une ville durable et inclusive doit répondre aux aspirations des citoyens en matière d’accès aux services publics de base, au logement, à des moyens de connectivité et de mobilité efficaces, sûrs et durables, à des espaces verts et des lieux culturels, à un environnement de qualité et aussi à un sentiment de sûreté et de sécurité», a-t-il déclaré.

Le président du CESE a par ailleurs souligné qu’«au-delà d’une planification intégrée, interconnectée et co-construite entre les différents acteurs des villes, des territoires et des régions, le développement régional pose de nombreux défis pour préparer les conditions de transition vers un développement durable, inclusif et résilient sur les plans économique, social, environnemental, culturel et donc à enjeux de compétitivité économique et urbanistique et aussi de cohésion sociale».

Du côté de la Banque mondiale, Marie Françoise Marie Nelly, directrice du département Maghreb, a indiqué que toutes les questions de politiques publiques en matière de développement durable ou en matière d’inclusion sociale et de croissance sont des éléments qui doivent conforter la place du Maroc en tant que pays émergent. Afin de contribuer à la création des richesses et au bien-être des population, la représentante de la Banque mondiale a souligné l’importance d’un développement harmonieux. Notons que le colloque avait pour thématique le renforcement des synergies entre villes et régions du Maroc. Les intervenants ont pu dans ce sens identifier les facteurs nécessaires pour inscrire les métropoles et villes dans la durabilité, et dans une trajectoire irréversible de réduction des inégalités économiques, sociales et environnementales et de création d’emplois.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *