Décès à Rabat du professeur Abdellatif Berbich, secrétaire perpétuel de l’Académie du Royaume du Maroc

Décès à Rabat du professeur Abdellatif Berbich, secrétaire perpétuel de l’Académie du Royaume du Maroc

Les obsèques de feu Berbich ont eu lieu hier après la prière d'Al Asr au cimetière Achouhada à Rabat en présence de plusieurs personnalités dont des Conseillers du Souverain, des membres du gouvernement et les amis et proches du défunt.

Feu Abdellatif Berbich fait partie de la première génération de médecins marocains. Il a obtenu le doctorat en médecine à l'Université de Montpellier en 1961.

Il a suivi la spécialisation en Néphrologie et Réanimation Médicale à l’Université de Paris/ Hôpital Necker entre 1962 et 1964. Il a soutenu le mémoire d’assistant étranger des Hôpitaux de Paris en 1964. Il a été nommé Maître de Conférence Agrégé en médecine à la Faculté de Médecine de Rabat en 1967. Abdellatif BERBICH a été nommé chef du service de réanimation médicale de l’Hôpital Ibn Sina à Rabat en 1965, chef des services de médecine interne et de réanimation médicale en 1968, doyen de la Faculté de médecine de Rabat entre 1969 et 1974. Il a été nommé secrétaire perpétuel de l'Académie du Royaume du Maroc en 1982. Il a été Ambassadeur du Maroc à Alger de mai 1988 à Février 1989 et Président du comité d’organisation du Temps du Maroc en France en 1999.

Feu Abdellatif Berbich est auteur de plusieurs ouvrages :

« Les Etiologies du Syndrome de Banti au Maroc » (Prix de thèse du Maroc Médical et médaille d’or en 1961), « Les Glomérulo- néphrites malignes » (mémoire pour l’obtention du titre d’assistant des hôpitaux de Paris). Publication dans des revues nationales et internationales de 110 articles sur divers sujets de médecine (néphrologie, réanimation médicale, médecine interne, thérapeutique, santé publique, et épidémiologie).

Feu Abdellatif BERBICH est titulaire aussi de nombreuses décorations (Etoile de guerre avec citation à l’ordre de l’armée en 1963, Commandeur de l’ordre du Trône du Maroc en 1993, Commandeur de l’ordre Royal Victoria en 1987, Commandeur de l’Ordre Français des Arts et des Lettres en 1989, Commandeur de la Légion d’Honneur en 2000 et Commandeur de l’Ordre de Mérite de plusieurs autres pays (Arabie Saoudite, Espagne, Allemagne, Danemark, Italie, Portugal, Sénégal…).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *