Décès de la militante des droits de l’Homme Zhour Alaoui

Décès de la militante des droits de l’Homme Zhour Alaoui

La chercheuse et militante des droits de l’Homme Zhour Alaoui Mdaghri est décédée vendredi dans une clinique à Rabat des suites d’une longue maladie.

Née en 1940 à Fès, la défunte fait partie de la première génération du mouvement démocratique au Maroc et l’une des pionnières de l’enseignement au Maroc.

Feue Zhour Alaoui fut également l’une des militantes de la première heure à l’Union nationale des étudiants du Maroc et l’une des fondateurs de plusieurs organisations féminines et des droits de l’Homme.

Elle avait occupé ainsi des postes de décision au sein de l’Organisation marocaine des droits de l’homme, de l’Union de l’Action féminine et du Centre de lutte contre la violence à l’égard des femmes (L’Hermitage) et fut membre de la rédaction du journal « 8 Mars ».

La regrettée fut une figure du mouvement féminine marocain au titre duquel elle avait été honorée par plusieurs organisations politiques, féminines et des droits de l’homme et couronnée femme de l’année à deux reprises.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *