Décès de l’ancien président américain Gerald Ford

L’ancien président républicain Gerald Ford, qui avait succédé à Richard Nixon en 1974 et avait dirigé les Etats-Unis jusqu’en 1976, est mort mardi 26 décembre à l’âge de 93 ans, a annoncé hier mercredi sa femme dans un communiqué. «Ma famille se joint à moi pour vous faire part de la triste nouvelle : Gerald Ford, notre mari bien aimé, père, grand-père et arrière grand-père, est mort à l’âge de 93 ans», déclare l’ancienne Première dame Betty Ford dans un communiqué rendu public à Rancho Mirage, en Californie. «Il est mort paisiblement à 18h45», heure locale (3h45 GMT mercredi), précise un second communiqué, qui indique que les funérailles de l’ancien président auront lieu à Washington et à Grand Rapids dans le Michigan (nord-est). Le président George W. Bush et son épouse Laura se sont déclarés "très attristés" par ce décès.  Gerald Ford, a rappelé M. Bush dans son message de condoléances rendu public par la Maison Blanche, «avait assumé la présidence (des Etats-Unis) dans une période de bouleversements et de division». «Son intégrité tranquille, son bon sens et sa bonté naturelle lui avaient permis d’aider à rétablir l’unité nationale et la confiance de l’opinion publique (américaine) dans la présidence».
Le vice-président Richard Cheney, nommé à la Maison-Blanche en 1974 par le défunt président, a poursuivi dans la même veine.
"Quand il a quitté son poste, il avait restauré la confiance du public dans la présidence, et la Nation pouvait une nouvelle fois regarder l’avenir avec confiance et foi", selon un communiqué.
«Personne n’était plus apte à guérir notre nation et à restaurer la confiance dans notre gouvernement», a souligné le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger, lui aussi républicain.
Gerald Ford avait été le 38e président des Etats-Unis. Il avait succédé, en sa qualité de vice-président, à Richard Nixon après la démission de celui-ci le 8 août 1974 pour cause de scandale du Watergate, déclenché par la pose de micros dans les bureaux de l’opposition démocrate.  Il n’a jamais été élu président, ayant été battu à l’élection présidentielle de 1976 par le démocrate Jimmy Carter.  Les historiens ont attribué cette défaite au fait qu’il avait accordé son pardon "entier, libre et absolu" à Richard Nixon environ un mois après avoir pris ses fonctions.  Il était né le 14 juillet 1913 et a connu de nombreux ennuis de santé ces dernières années. A la mi-août, on lui avait posé un stimulateur cardiaque, puis il avait subi une angioplastie, une intervention chirurgicale destinée à élargir des artères. Il avait également été hospitalisé pendant une semaine à la mi-octobre.
A la mi-novembre 2006, il était devenu l’ancien président des Etats-Unis ayant vécu le plus longtemps, dépassant Ronald Reagan en longévité.
Gerald Ford a atteint le sommet de l’Etat presque par accident.  Après une longue carrière de représentant au Congrès, il avait été appelé en octobre 1973 à succéder au vice-président Spiro Agnew, contraint à la démission pour une fraude fiscale. Le départ de Richard Nixon, en plein scandale du Watergate, en avait fait ensuite le premier vice-président de l’histoire américaine à accéder à la fonction suprême après une démission et non la mort d’un président. «Notre long cauchemar national est fini. Notre Constitution fonctionne, notre grande république représente un gouvernement de lois et non pas d’hommes», avait-il alors dit. En 1975, le président Ford avait été victime de deux tentatives d’attentats perpétrées par deux femmes, condamnées ensuite à la prison à vie.  Peu avant son 90e anniversaire, Gerald Ford avait déclaré qu’il espérait que l’Histoire se souviendrait de lui comme d’un président ayant pris ses fonctions dans un moment particulièrement difficile : scandale du Watergate, guerre au Vietnam, difficultés économiques. Il avait aussi souligné qu’il avait restauré la confiance de la population américaine dans la présidence.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *