Décidément, les temps ont changé : Benkirane défend l appareil sécuritaire

Décidément, les temps ont changé : Benkirane défend l appareil sécuritaire

Pour son nouveau passage à la première Chambre parlementaire, le chef de gouvernement devait répondre aux questions des députés sur la situation sécuritaire et le développement rural. Concernant le premier axe, Abdelilah Benkirane a affirmé qu’un nouveau plan quinquennal a été mis en place. Le plan qui couvre la période 2013-2017 vise, selon le chef de gouvernement, à rendre plus efficients les services de sécurité et d’en améliorer la gouvernance et les moyens. Concrètement, Benkirane annonce la création de 63 nouvelles structures de sécurité (deux districts, 31 délégations et 30 arrondissements). Il est également question de rationaliser le déploiement des éléments des services de sécurité. Le chef de gouvernement qui s’exprimait lors de la séance mensuelle de la Chambre des représentants consacrée à la politique générale du gouvernement, a expliqué que la situation sécuritaire dans le pays demeure «maîtrisée» ajoutant qu’elle est caractérisée par la stabilité.
En comparaison des taux dans les Etats similaires, le chef de gouvernement a signalé, chiffres à l’appui, que le taux de criminalité au Maroc est plutôt bas. Dans ce sens, il a fait savoir que près de 560.000 affaires ont été traitées en 2012, avec un taux d’élucidation des affaires traitées de 86%. La nouvelle stratégie sécuritaire du gouvernement entend consolider ses résultats à travers le renforcement des ressources humaines au sein des services de sécurité. Quelque 6.400 postes budgétaires ont été attribués au ministère de l’intérieur au titre de l’année 2013.
Par ailleurs, le chef de gouvernement a été interpellé par les parlementaires sur le développement dans le milieu rural. Sur ce plan, il a affirmé que le gouvernement place au cœur de ses préoccupations la cohérence et l’harmonisation des actions de tous les intervenants sectoriels dans le domaine du développement rural. Benkirane a annoncé la mobilisation des ressources nécessaires, soulignant que le gouvernement a augmenté le budget du Fonds de développement rural et des zones montagneuses à 2 milliards DH en 2013 contre un milliard DH en 2012.
De même, le chef de gouvernement a évoqué l’adoption par le Conseil de gouvernement d’un décret portant sur la mise en place de la Commission ministérielle permanente du développement de l’espace rural et des zones montagneuses, chargée de la définition des orientations générales et de l’adoption de la stratégie de développement rural. S’agissant du Plan Maroc Vert, Abdelilah Benkirane a indiqué que l’année 2013 verra le lancement de 112 projets dans le cadre du Plan Maroc Vert avec un investissement de 1,62 milliard de dirhams. Ces projets devraient profiter à 30.000 personnes en milieu rural. Il a ajouté que 319 projets inscrits dans le même plan sont déjà en cours de réalisation, essentiellement en ce qui concerne le volet de l’agriculture solidaire. Ces projets visent au remplacement de la culture des céréales par d’autres cultures plus productives comme les arbres fruitiers et les produits de terroir et employant plus de main-d’œuvre, a-t-il poursuivi.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *