Démantèlement d une cellule de recrutement de jeunes djihadistes

Démantèlement d une cellule de recrutement de jeunes  djihadistes

Les services de la Brigade nationale de la police judiciaire, en coordination avec la Direction générale de surveillance du territoire national, ont démantelé une cellule de six éléments, originaires de la ville de Fès, qui s’activait dans l’enrôlement et le recrutement de jeunes Marocains imprégnés de la pensée djihadiste afin de les envoyer aux camps d’Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) en Algérie, indique un communiqué du ministère de l’intérieur parvenu mardi à la MAP.
Les investigations menées dans ce sens, ajoute le communiqué, ont établi que ladite cellule a enrôlé ces volontaires en coordination avec l’un de ses éléments extrémistes s’activant en Algérie, afin de faciliter leur infiltration en Algérie, à travers les frontières maroco-algériennes, avant de rejoindre les camps de l’organisation terroriste.
Le ministère précise que parmi les membres de cette cellule, figure un ancien détenu dans le cadre de la loi antiterroriste, qui a été extradé d’Algérie en 2005, après sa tentative de rejoindre les camps de l’ex-Groupe salafiste pour la prédication et le Combat (GSPC), rebaptisé plus tard Al Qaïda au Maghreb islamique, après son affiliation au réseau Al Qaïda.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *