Démantèlement par le BCIJ d’une cellule terroriste s’activant à Nador et Driouch

Démantèlement par le BCIJ d’une cellule terroriste  s’activant à Nador et Driouch

Saisie d’armes blanches, deux fusils de chasse, de cartouches, d’uniformes militaires…

Dans le cadre des efforts visant à faire face aux menaces terroristes liées à l’organisation dite «Etat islamique», le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST) a procédé, mardi, au démantèlement d’une cellule terroriste composée de trois individus s’activant dans les villes de Nador et Driouch, indique le ministère de l’intérieur.

Cette opération a permis la saisie d’appareils électroniques, d’armes blanches: des épées, un coutelas, une hachette et une lance, ainsi que de deux fusils de chasse, de cartouches, d’uniformes militaires, de croquis d’armes à feu et de manuscrits qui font l’apologie de l’idéologie extrémiste, outre une quantité de soufre, des batteries et des câbles électriques, ajoute le ministère dans un communiqué.

L’enquête préliminaire révèle que les membres de cette cellule partisane de «Daech», âgés entre 18 et 31 ans, planifiaient des opérations terroristes dans le Royaume, après l’acquisition de compétences en matière de fabrication d’explosifs et de substances toxiques, précise la même source.

Cette opération, souligne le ministère, confirme la poursuite des menaces terroristes et la détermination des adeptes de «Daech» à exécuter l’agenda de cette organisation à travers des actes terroristes.

Les mis en cause seront déférés devant la justice dès la fin de l’enquête qui se déroule sous la supervision du parquet compétent selon les dispositions de la loi, conclut le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *