Des auteurs des attentats de Riyad identifiés

Le ministre saoudien de l’Intérieur a annoncé, dimanche, que les autorités du pays avaient réussi à identifier cinq des neuf kamikazes qui se sont donné la mort dans le triple attentat suicide de lundi dernier à Riyad. Le prince Nayef Ben Abdel Aziz a précisé que trois d’entre eux étaient auparavant recherchés dans le cadre d’une investigation sur la cache d’armes liée à Al-Qaïda. Depuis la découverte de cet arsenal le 6 mai, 19 personnes étaient activement recherchées. Elles sont soupçonnées d’avoir reçu des ordres directs de Ben Laden pour attaquer la famille royale saoudienne, des intérêts américains et britanniques. Le prince Nayef a aussi indiqué, dimanche, que quatre personnes avaient été arrêtées dans le cadre de l’enquête sur les attaques de lundi dernier. Leurs ressortissants ayant été visiblement la cible de ces kamikazes, Washington et Londres ont, de leur côté, dépêché sur place des policiers. Une équipe de 60 membres du FBI est notamment arrivée jeudi en Arabie saoudite. Des Britanniques de la Metropolitan Police sont également sur le terrain «pour aider et assister l’ambassadeur» de Grande-Bretagne en matière de sécurité. Ces deux délégations pourraient même être rejointes par une équipe australienne, pays qui compte une victime dans les attentats.
Les trois attaques qui ont frappé lundi dernier, dans la soirée, des complexes résidentiels à l’est de Riyad ont fait au total 34 tués et 194 autres blessés, selon un bilan officiel saoudien. Huit Américains figurent parmi les tués, selon Washington. Depuis, le département d’Etat américain a demandé à ses diplomates non essentiels et aux familles du personnel de leur ambassade et consulats dans le royaume saoudien de quitter le pays. Il a aussi mis en garde les quelque 35.000 à 40.000 Américains vivant en Arabie saoudite. Londres a également déconseillé cette destination à ses ressortissants, tout comme sept pays de l’Est africain, le Kenya, l’Ouganda, l’Ethiopie, la Tanzanie, la Somalie, l’Erythrée et Djibouti.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *