Des dollars saoudiens pour la gouvernance des pays arabes

Des dollars saoudiens pour la  gouvernance des pays arabes

Un nouveau don pour accompagner la transition économique dans le monde arabe, qui se veut aujourd’hui un grand chantier de réformes. 25 millions de dollars sont désormais injectés pour la région Mena. Un financement qui émane du Fonds saoudien pour le développement (FSD) au profit du Fonds pour la transition dans la région Mena. La conclusion de l’accord de contribution avec la Banque internationale pour la reconstruction et le développement a eu lieu, mardi 20 février, à Rabat en présence de Ahmed Al Ghannam, directeur général du programme d’exportations saoudien pour le FSD, et Jouachim Von Amsberg, vice-président pour les financements concessionnels et les partenariats mondiaux à la Banque mondiale. Relevant du partenariat de Deauville, le Fonds pour la transition dans la région Mena, administré par la banque mondiale, a pour mission d’apporter les financements destinés à l’amélioration de la gouvernance, à la promotion de l’investissement et à la création d’emplois dans certains pays en transition du monde arabe, en l’occurrence le Maroc, la Jordanie, l’Égypte, la Libye, la Tunisie et le Yémen.
L’objectif étant d’améliorer la vie des citoyens, renforcer la gouvernance et les institutions publiques ainsi que de soutenir une croissance économique durable et inclusive.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *