Des dysfonctionnements dans les 38 marchés de gros au Maroc

Des dysfonctionnements dans les 38 marchés de gros au Maroc

Le Maroc dispose actuellement de 38 marchés de gros, dont 8 non structurés, qui connaissent tous des dysfonctionnements sur les plans de la structuration, de l’organisation et de l’accès, a indiqué, mardi, le ministre de l’intérieur, Mohand Laenser. Pour remédier à ces anomalies, les ministères de l’intérieur, de l’agriculture et de la pêche maritime, et du commerce et de l’artisanat ont mené une étude en vue de restructurer et redéployer ces marchés, et définir leurs modes de fonctionnement, a expliqué M. Laenser, qui répondait à une question orale à la Chambre des conseillers. Cette étude, vise à développer ces marchés de sorte qu’ils puissent répondre aux attentes et générer davantage de revenus au profit des collectivités locales, qui sont actuellement de l’ordre de 300 MDH par an, a ajouté le ministre, soulignant que cette expérience sera lancée à partir de Berkane tel qu’il a été convenu avec le ministère de l’agriculture. La convention relative à l’expérience de Berkane, qui concerne notamment plus de 18 collectivités locales pour un coût estimé à 90 millions DH, a été préparée, a affirmé M. Laenser, ajoutant qu’elle sera appliquée, dans une 2ème étape, à Meknès avant sa généralisation à l’ensemble des régions du Royaume.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *