Détails des réductions budgétaires : Les Finances et l Agriculture les plus touchés

Détails des réductions budgétaires : Les Finances et l Agriculture les plus  touchés

Le gouvernement vient de publier les détails de la coupe budgétaire de 15 milliards de dirhams. L’annonce de cette coupe avait eu l’effet d’une bombe dans les milieux politiques et médiatiques nationaux. Aujourd’hui, on sait un peu plus de détails sur cette opération destinée à sauver les finances publiques. C’est le ministère des finances et de l’économie qui arrive en tête des départements ministériels les plus concernés par le tour de vis budgétaire. Le département de Nizar Baraka rendra une ardoise de 2,3 milliards de dirhams.
Le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime arrive en deuxième position sur la liste des ministères les plus touchés par cette cure d’austérité avec 2,2 MMDH.
Pour sa part, le ministère de l’équipement et du transport perdra la bagatelle de 1,7 milliard de dirhams. Il est suivi par le ministère de l’énergie et des mines avec 1,5 MMDH, puis le ministère de l’intérieur 1,2 milliard de dirhams. Ces ministères sont les seuls à devoir remettre des sommes de plus d’un milliard de dirhams. Les autres ministères sont également concernés bien évidemment par la récente coupe budgétaire mais avec des montants un peu moins importants mais considérables tout de même. C’est le cas du ministère de l’éducation nationale qui verra son budget réduit de plus de 956 millions de dirhams. Il est suivi par les ministères de la santé (+645 millions), des Habous (+634 millions) et de l’administration de la défense nationale (+600 millions).
Les ministères ayant été le moins touché par la coupe sont le ministère de la fonction publique (17 MDH), le ministère des affaires générales et de la gouvernance (7 millions de dirhams) et le ministère des relations avec le Parlement et la société civile (3 millions). Il faut préciser que les Hauts-commissariats qui relèvent de la tutelle du chef de gouvernement, sont également concernés.
La haute délégation chargée de l’administration pénitentiaire sera privée de plus de 216 millions de dirhams au titre de l’année budgétaire 2013. Elle est donc la plus concernée par la coupe budgétaire.
De son côté, le Haut-commissariat des eaux et des forêts restituera plus de 70 millions de dirhams contre 34 millions pour le Haut-commissariat au Plan. Le Haut-commissariat chargé des résistants et des membres de l’armée de libération est le moins touché avec seulement un peu plus de 3 millions de dirhams.
A noter enfin que la Primature sera également mise à contribution. Le cabinet du chef de gouvernement devra remettre plus de 176 millions de dirhams. Dans l’un des premiers commentaires des membres du gouvernement sur cette coupe budgétaire, Idriss Azami Al Idrissi, ministre délégué chargé du budget, a affirmé dans une rencontre avec les élus de son parti le PJD (Parti de la justice et du développement) que les projets prioritaires pour le gouvernement ne seront pas touchés et que les projets qui seront probablement ajournés n’ont pas encore été démarrés. «Il s’agit pour le gouvernement de revoir les priorités dans les investissements publics tout en sauvegardant les équilibres financiers du pays», a-t-il dit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *