Deuxième assemblée générale d’Africa50: Le président de la BAD participe aux travaux à Casablanca

Deuxième assemblée générale d’Africa50: Le président de la BAD participe aux travaux  à Casablanca

Akinwumi Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), sera en visite de travail au  Maroc du 19 au 23 juillet.

C’est la première visite officielle du président de la BAD au Royaume depuis sa prise de fonction au sein de la banque africaine le 1er septembre 2015. Durant son séjour, le président Adesina s’entretiendra avec de hauts responsables du gouvernement marocain, ainsi que de l’Agence marocaine de l’énergie solaire, OCP et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

Le président de la BAD assistera aussi à la deuxième assemblée générale d’Africa50, le fonds panafricain dédié aux infrastructures basé à Casablanca, en sa qualité de président du Groupe de la BAD et de président du conseil d’administration du fonds, créé  à l’initiative de la banque. Cette assemblée, prévue le 21 juillet, sera aussi l’occasion pour le nouveau directeur général du fonds Africa50, Alain Ebobisse, nommé en avril dernier, d’en rencontrer les actionnaires.

A l’ordre du jour, figurent l’examen des activités tenues durant l’année 2015, l’examen et l’approbation des états financiers clôturés au 31 décembre 2015 ainsi que d’une nouvelle augmentation du capital. A noter qu’également que lors de la visite du président de la banque africaine, ce dernier effectuera une visite au site de la centrale solaire Noor à Ouarzazate, un projet emblématique dans les énergies renouvelables et dont la BAD est l’un des principaux bailleurs de fonds.

Outre la Banque africaine de développement qui a été à l’origine du lancement d’Africa50, le fonds compte 22 pays africains pour actionnaires : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Congo, le Djibouti, l’Égypte, le Gabon, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, le Nigeria, le Niger, le Sénégal, la Sierra Leone, le Soudan, la Gambie et le Togo. Le capital d’Africa50 s’élève à 740 millions de dollars US, dont 663 pour le volet juridique de financement des projets et 77 millions pour le volet de développement des projets. Pour cette année, de nouveaux actionnaires pourront souscrire à la deuxième augmentation du capital d’Africa50.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *