Développement durable : Cap sur les énergies propres

Développement durable : Cap sur les énergies propres

Le Souverain fait le point sur l’avancement des projets d’énergies renouvelables

Les programmes de développement de projets intégrés portés par Masen visent notamment à développer une puissance de production électrique propre additionnelle de 3 000 MW à l’horizon 2020 et de 6 000 MW à l’horizon 2030. Et ce, dans le but de contribuer à l’objectif national, à l’horizon 2030.

Le Maroc a fait très tôt le pari des énergies propres. Une décision qui fait du Maroc aujourd’hui un pays leader non seulement en Afrique mais dans le monde entier. Concrètement, le Royaume déploie sur le terrain depuis des années des programmes très ambitieux pour le développement des énergies renouvelables. Des projets qui sont menés sous la conduite de Sa Majesté le Roi. Dans ce sens, le Souverain a présidé en avril 2018 une séance de travail dédiée à l’examen de l’avancement des projets d’énergies renouvelables portés par Masen. Cette séance de travail s’inscrit dans le cadre du suivi périodique et régulier par le Souverain de la mise en œuvre des différents jalons de la stratégie énergétique nationale en matière d’énergies renouvelables. Lors de cette séance à laquelle ont pris part le chef de gouvernement, M. Saad Eddine El Othmani, le conseiller de Sa Majesté le Roi, Yassir Zenagui, le ministre de l’énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah, la directrice générale de l’Office national des Hydrocarbures et des mines, Amina Benkhadra et le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable, Abderrahim El Hafidi, Mustapha Bakkoury, président de Masen, a présenté à Sa Majesté le Roi les prévisions de mise en service des centrales solaires Noor au cours de l’année 2018, notamment Noor Ouarzazate II et Noor Ouarzazate IV qui seront opérationnelles dès le mois de mai 2018, pour sa part Noor Ouarzazate III le sera au mois d’octobre, permettant ainsi de finaliser le complexe solaire intégré de Ouarzazate conformément aux engagements initiaux. Noor Laayoune I et Noor Boujdour I seront, quant à eux opérationnelles au cours du mois de juin. Le calendrier de lancement de la construction des premiers projets du Programme eolien Intégré a été également présenté ainsi que le projet Noor PV II portant sur une capacité de plus de 800 MW et qui se déclinera sur plusieurs provinces (Layaoune, Boujdour, Taroudant, Kelaa des Sraghna, Khouribga, Lhajeb, Guercif, Sidi Bennour et Jerada), en complément des grands complexes solaires intégrés pour optimiser le mix technologique national et contribuer à un développement territorial plus élargi. A l’issue de cette réunion, Sa Majesté le Roi a exprimé sa satisfaction quant à l’avancement enregistré à ce jour sur l’ensemble des composantes du plan national des énergies renouvelables et a donné ses Hautes instructions pour maintenir et renforcer la mobilisation de l’ensemble des acteurs à l’effet de faire de ce secteur une véritable locomotive économique du Royaume. Masen est le fer de lance de la stratégie marocaine dans le domaine des énergies propres. Elle produit de l’électricité propre grâce à des projets intégrés d’énergies renouvelables. La valorisation de ces énergies vise à tirer le meilleur parti du solaire, de l’éolien et de l’hydraulique, pour commencer, et de tout autre type d’énergie renouvelable pertinent pour le pays (comme la biomasse par exemple) ; et ce, grâce à des choix de technologies adaptées aux besoins identifiés. Principal contributeur aux objectifs énergétiques nationaux, Masen porte une attention particulière à l’impact socio-économique et environnemental de ses projets. Les programmes de développement de projets intégrés portés par Masen visent notamment à développer une puissance de production électrique propre additionnelle de 3 000 MW à l’horizon 2020 et de 6 000 MW à l’horizon 2030. Et ce, dans le but de contribuer à l’objectif national, à l’horizon 2030, d’un mix énergétique dont 52% est d’origine renouvelable. Par ailleurs, le cadre juridique national a été modernisé et complété, redistribuant les rôles des différents acteurs du domaine. Le réajustement du cadre juridique reflète l’évolution de l’ensemble des paramètres institutionnels, économiques, technologiques et managériaux. La définition des missions de Masen s’articule selon trois axes notamment le développement intégré d’installations d’énergies renouvelables aux meilleurs standards internationaux, la contribution à l’émergence d’une expertise nationale dans le domaine des énergies renouvelables et le développement territorial des zones d’implantation selon un modèle durable impliquant l’économique, l’humain et l’environnemental. A noter enfin que les missions de Masen ont vocation à être portées à l’échelle continentale et internationale. Désormais inscrit dans l’échiquier régional et international du secteur des énergies renouvelables, Masen ambitionne de partager toute l’expérience acquise depuis sa création au service du développement intégré des énergies renouvelables.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *