Diaspora marocaine: Les jeunes MRE au cœur des préoccupations

Diaspora marocaine: Les jeunes MRE au cœur des préoccupations

Un intérêt particulier est accordé aux jeunes MRE qui sont estimés aujourd’hui à près d’un million, dont la moitié sont des femmes.

Les Marocains résidant à l’étranger sont au cœur des préoccupations depuis plusieurs années. Un intérêt particulier est accordé aux jeunes MRE. Ces derniers sont estimés aujourd’hui à près d’un million, dont la moitié sont des femmes. La majorité des jeunes MRE est établie dans les pays à forte concentration de la communauté marocaine notamment la France, l’Espagne, l’Italie, les Pays-Bas et la Belgique.

Si leurs grands-pères et leurs papas avaient choisi le chemin de l’immigration, les jeunes MRE sont de plus en plus tentés de faire le chemin inverse pour rentrer dans leur pays d’origine. La tranche d’âge la plus concernée est celle des 30-40 ans, composée donc d’individus en phase d’activité et de productivité. Il faut dire que toutes les dernières études menées montrent une nette évolution du profil, de l’intérêt et des intentions de retour des MRE au Royaume. Plus loin encore, les statistiques reflètent un profond attachement des jeunes générations de MRE au pays d’origine.

De retour au Maroc, ces derniers n’hésitent pas à investir dans de nombreux secteurs économiques. Dans le passé, la grande partie des investissements allait vers le secteur de l’immobilier mais aujourd’hui, les MRE sont plus nombreux à investir des activités génératrices de profits notamment l’agriculture, la restauration et le tourisme. Il faut préciser dans ce sens que les montants moyens des investissements par les jeunes MRE sont plus importants en comparaison avec les fonds investis par leurs aïeux. De son côté, l’Etat marocain n’attend pas le retour des MRE chaque été mais il va de plus en plus à leur rencontre directement dans les pays de leur résidence. L’accent est mis particulièrement sur les aspects culturels à travers les centres culturels marocains à l’étranger «Dar Al Maghrib».

Le but est de préserver l’identité nationale des Marocains du monde et de renforcer leurs liens avec le royaume. Si de nombreuses activités sont organisées dans le pays de résidence, d’autres initiatives ont lieu au Maroc. Ce fut le cas notamment  avec l’organisation du forum des jeunes MRE en mai 2016 à Marrakech, avec la participation de 200 jeunes âgés entre 18 et 25 ans en provenance de 21 pays d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Amérique. D’autres programmes sont également mis en place en l’occurrence les Universités d’été qui sont destinées aux jeunes étudiants MRE âgés entre 18 et 25 ans.

L’édition de 2016 de l’Université d’été au profit des MRE a été organisée en partenariat avec l’Université Abdelmalek Essaâdi à Tétouan dans le but de permettre à ces jeunes de tisser des liens et de connaître l’histoire et la civilisation du Maroc ainsi que les projets et chantiers de développement lancés ces dernières années. Bien évidemment, les autorités marocaines tentent d’adapter les politiques en faveur des Marocains du monde à leurs besoins réels. Dans ce sens, le ministère chargé des MRE a lancé une série d’études pour connaître leurs attentes et les besoins et identifier leur situation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *