Diplomatie, climat… : Les axes de la participation marocaine

Diplomatie, climat… : Les axes de la participation marocaine

Une forte délégation marocaine représente le Royaume à l’Assemblée générale de l’ONU

Le secrétaire général de l’ONU a appelé les Etats membres à prendre des «décisions audacieuses» en vue de réaliser les Objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030.

Le Maroc a dépêché à New York une forte délégation pour la participation à l’Assemblée générale de l’ONU. Une participation marquée par une intense activité des responsables marocains. Dans ce sens, le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, a eu une série d’entretiens avec ses homologues de plusieurs pays, en marge du débat général de la 74ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Ces entretiens ont porté notamment sur le renforcement de la coopération bilatérale ainsi que sur différentes questions de portée régionale et internationale. M. Bourita a ainsi tenu une rencontre avec le ministre espagnol des affaires étrangères, Josep Borell, au cours de laquelle les deux parties ont examiné une série de questions d’intérêt commun et régional.

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale a également eu des entretiens avec son homologue autrichien, Alexander Schallenberg. Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette rencontre, M. Schallenberg s’est félicité des «très bonnes et très anciennes» relations liant les deux pays, rappelant que l’Autriche «a été l’un des premiers pays à avoir établi des relations diplomatiques avec le Maroc».

Le chef de la diplomatie autrichienne a indiqué que son entretien avec M. Bourita a été l’occasion de «faire un tour d’horizon des relations bilatérales ainsi qu’avec l’Union européenne», plaidant en faveur d’un renforcement des liens entre les deux pays à tous les niveaux. M. Bourita a eu ensuite des entretiens avec la ministre des affaires étrangères et des relations publiques du Soudan du Sud, Awut Deng Acuil, le ministre cubain des affaires étrangères, Bruno Rodriguez Parilla, et la ministre des affaires étrangères du Soudan, Asma Mohammed Abdalla. Par ailleurs, le Maroc a pris part au Forum politique de haut niveau pour le développement durable, qui a pour objectif de se pencher sur la question de l’accélération de l’agenda 2030 des Nations Unies. La séance d’ouverture de cette importante rencontre de deux jours a été marquée par l’adoption par acclamation d’une déclaration politique issue du Forum et portant sur «les préparatifs pour une décennie d’action et de réalisations en faveur du développement durable». Intervenant à cette occasion, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé les Etats membres à prendre des «décisions audacieuses» en vue de réaliser les Objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030. «Le temps est venu de prendre des décisions audacieuses, tant sur le plan individuel que collectif», a insisté M. Guterres lors de cette rencontre marquée également par la participation du président de l’Assemblée générale de l’ONU, Tijjani Muhammad-Bande. Il a ainsi souligné la nécessité de mobiliser davantage de ressources, en appelant les Etats membres à respecter leurs engagements en matière d’aide publique au développement.

«Il faut reconstituer intégralement les Fonds mondiaux pour le climat et la santé, augmenter le financement de l’éducation et des autres Objectifs de développement durable, soutenir des formes innovantes de financement – par exemple, les obligations à impact social – et faire en sorte que les pays les plus vulnérables aient davantage accès aux technologies et aux financements verts et à taux réduits», a-t-il plaidé. A noter enfin que le chef de gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a réaffirmé, devant l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, l’attachement du Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, au multilatéralisme suivant «une approche prospective et interactive» pour affronter les défis mondiaux.

«Conformément à la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Royaume du Maroc adhère à une diplomatie multilatérale, renouvelée et efficiente et opte pour une approche prospective et interactive avec les questions globales, de manière équilibrée, et avec réalisme et efficience, ce qui lui permet une adhésion effective, à travers des initiatives ciblées, à faire face aux défis globaux qui préoccupent le monde aujourd’hui», a indiqué M. El Otmani qui prend part, sur Hautes instructions de SM le Roi, au débat général de la 74ème session de l’Assemblée générale de l’ONU.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *