Discours royal à l occasion de la Fête du Trône : Des messages forts adressés au gouver-nement Benkirane

Discours royal à l occasion de la Fête du Trône : Des messages forts  adressés au gouver-nement Benkirane

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé hier, lundi, un discours à la nation à l’occasion de la Fête du Trône. Dans son discours, le Souverain a fait le point sur les réalisations du Royaume durant les treize années du règne de Sa Majesté ainsi que les perspectives nouvelles qui s’offrent pour le peuple marocain dans l’avenir. «Notre pays est entré dans une nouvelle étape qui n’est ni le fait du hasard, ni le produit de circonstances. Elle est plutôt le fruit d’une politique mûrement réfléchie et d’une stratégie graduelle, que Nous suivons depuis Notre accession au Trône. C’est une démarche qui participe d’une volonté pleinement souveraine, parfaitement en phase avec les aspirations légitimes qui sont les tiennes», a affirmé le Souverain. Passant en revue les avancées réalisées par le Maroc et couronnées par une profonde réforme constitutionnelle, Sa Majesté a souligné que «le lancement de ce processus ambitieux n’était nullement une fin en soi. C’était plutôt le moyen de parachever la construction de l’Etat de droit et des institutions et de réaliser les objectifs de développement global, à charge pour chacun d’assumer sa part de cet engagement responsable». Le discours royal est revenu sur les chantiers prioritaires et les réformes à venir. Dans ce sens, le secteur de la justice est érigé aujourd’hui comme une priorité fondamentale pour la construction de l’Etat de droit.
«Etant donné que la nouvelle Constitution place la réforme de la justice au cœur de son dispositif, les conditions sont désormais réunies pour assurer le succès de ce grand chantier. Nous attendons donc de la Haute Instance pour la réforme de la justice qu’elle travaille en toute indépendance, et selon une approche participative ouverte, pour mettre au point dans les meilleurs délais, des recommandations pratiques et concrètes, accompagnées des mécanismes et des dispositifs de mise en œuvre», a expliqué SM Mohammed VI. Il a été également question de la régionalisation avancée, l’un des projets les plus ambitieux du Maroc moderne. «La régionalisation avancée que Nous avons impulsée et qui a été consacrée par la nouvelle Constitution est un chantier majeur qui doit être mené avec mesure et discernement, si l’on veut que sa mise en œuvre se traduise par un changement substantiel et graduel, dans l’organisation des structures de l’Etat, et l’articulation des rapports entre le centre et les collectivités territoriales», a annoncé SM le Roi en engageant le gouvernement à mettre en marche la réforme de l’administration publique, pour la mettre en phase avec les exigences de la nouvelle vision territoriale. «Il appartient donc au gouvernement d’adopter une charte de déconcentration qui permettra à l’administration de se redéployer, de répondre au mieux aux besoins des services déconcentrés, et d’assurer une responsabilisation véritable de ces instances en matière d’élaboration et de gestion judicieuse des projets».
Rappelant les résultats positifs enregistrés par l’INDH en faveur des populations démunies et la décision de renforcer ses actions, et d’élargir ses domaines d’intervention, SM le Roi a exhorté le gouvernement à assurer les conditions nécessaires pour la mise en œuvre du cinquième programme de cette initiative, destiné à pallier les déficits dans les régions les plus fragiles, qui manquent d’équipements de base. Dans le domaine économique, le Souverain a réitéré l’appel au gouvernement pour qu’il assure les conditions de convergence entre les différentes stratégies sectorielles, et qu’il se dote d’outils de veille et d’instruments de suivi et d’évaluation pour assurer leur cohérence et mesurer leur efficacité et l’efficience de l’utilisation des fonds qui leur sont affectés. De plus, le discours royal a appelé à faire preuve de créativité dans la recherche d’alternatives de financement susceptibles d’imprimer une forte impulsion à de telles stratégies.
Concernant la politique étrangère, Sa Majesté a fait savoir que la diplomatie marocaine restera fidèle aux principes fondamentaux séculaires structurant l’interaction du Royaume avec le monde extérieur.
Le Souverain a exprimé son souhait de sortir l’Union maghrébine de l’immobilisme pour lui imprimer une dynamique porteuse d’un développement durable et intégré.
Le discours de Sa Majesté a également été l’occasion pour rappeler que le Royaume du Maroc réaffirme sa détermination à continuer à s’investir de bonne foi dans le processus de négociation visant à trouver une solution définitive au différend régional artificiel autour du Sahara marocain, sur la base de la proposition marocaine d’autonomie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *