Dominique Cuperly : «Il est encore tôt pour parler des chances marocaines à la CAN-2012»

Dominique Cuperly : «Il est encore tôt pour parler des chances marocaines à la CAN-2012»

ALM : Au titre des éliminatoires pour la CAN 2012, il reste deux matchs pour le Maroc, un face à la République Centrafricaine et l’autre face à la Tanzanie. Que pouvez-vous nous dire sur le match contre la République Centrafricaine ?
Dominique Cuperly : La sélection nationale du Maroc est dans une période transitoire. Nous avons prévu un match amical à Dakar contre l’équipe du Sénégal en début du mois d’août. Et je pense que ce match servira à bien se préparer pour le match que l’équipe marocaine disputera le 2 septembre face à l’équipe de la République Centrafricaine pour le compte de la CAN 2012.

Avec Gerets, comment allez-vous aborder cette rencontre décisive pour la qualification à la CAN 2012 ?
Nous allons nous préparer comme nous avons fait pour les autres matches de la CAN. Comme vous le savez, il s’agit de l’avant dernier match, donc il faut ramener les trois points. Nous allons sélectionner les éléments qui seront en bonne forme et prêts à disputer cette rencontre et rivaliser avec cette équipe centrafricaine. On va choisir des éléments de qualité au niveau défensif et offensif.

Pensez-vous que le Maroc remportera le trophée de la CAN-2012?
Nous sommes encore loin de penser à remporter le trophée de la CAN-2012. Il est encore tôt pour parler des chances marocaines à la CAN-2012. Il reste encore deux rencontres importantes à disputer contre la République Centrafricaine et le dernier match contre la Tanzanie.

Pensez-vous qu’Adel Taârabt va être pardonné par Éric Gerets?
Je pense que le dossier Adel Taârabt va être géré par le sélectionneur de l’équipe nationale Eric Gerets en collaboration avec Ali Fassi Fihri, président de la Fédération royale marocaine de football et ses membres. Pour l’instant, il faut entamer une réflexion par rapport à ce cas sportif. Il n’y a pas de chose importante à dire dans cette affaire.

À votre avis que manque-t-il au football national?
Je pense que le football marocain est en pleine promotion notamment avec la création de la ligue professionnelle. Les clubs vont avoir un statut professionnel. Il y aura l’inauguration de plusieurs centres de formation et des écoles de football.
La Ligue professionnelle donnera un nouveau souffle au championnat national. Ce championnat va encourager les clubs à former des joueurs talentueux qui seront capables d’aborder les grands matches.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *