Droits de l’homme: Federica Mogherini recadre un eurodéputé au sujet des allégations mensongères sur le Maroc

Droits de l’homme: Federica Mogherini recadre un eurodéputé au sujet des allégations mensongères sur le Maroc

La haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, a éconduit sèchement un eurodéputé du groupe de la gauche unitaire européenne au sujet d’allégations mensongères sur les droits de l’homme au Maroc.

«L’UE est en contact régulièrement avec le Conseil national des droits de l’homme et ses délégations régionales et soutient le processus de réformes démocratiques au Maroc, conformément à la nouvelle Constitution», a affirmé Mme Mogherini dans sa réponse à une question de l’eurodéputé portugais, le communiste Joöo Ferreira. L’Union européenne a salué à plusieurs occasions l’engagement du Maroc en matière des droits de l’homme, de la consolidation de la démocratie, de l’Etat de droit et la réforme de la justice.

Le dernier Conseil d’association Maroc-UE, tenu le 14 décembre dernier à Bruxelles, s’est d’ailleurs félicité des efforts déployés par le Royaume en la matière, saluant la poursuite du processus de réforme démocratique et la mise en œuvre de la Constitution. Le Conseil a également mis en exergue le partenariat maroco-européen dans le domaine de la réforme de la justice.

Répondant à une autre question de l’eurodéputé sur l’accord agricole Maroc-UE, Mme Mogherini a précisé que cet accord reste «valable du point de vue du droit international», précisant que l’arrêt du tribunal européen «n’a aucune incidence sur les accords conclus avec le Royaume».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *