Efforts soutenus pour le renforcement du secteur marocain des phosphates

Efforts soutenus pour le renforcement du secteur marocain des phosphates

Le cabinet international d’intelligence économique, Oxford Business Group (OBG), a mis en avant, jeudi, les efforts soutenus consentis par le Maroc en vue de renforcer la production du secteur clef des phosphates à travers un ambitieux programme d’investissement. Ainsi, le groupe note dans une analyse  que la production marocaine de phosphates et produits dérivés devrait connaître une hausse considérable à la faveur d’un vaste programme d’investissement lancé récemment par l’Office Chérifien des Phosphates (OCP). Citant des chiffres de l’Office, OBG indique que ce dernier a réalisé en 2010 un bénéfice de 8,85 milliards de dirhams, sur un chiffre d’affaires de 46,3 milliards de dirhams, alors que l’endettement à long terme du groupe atteint un total d’environ 10 milliards de dirhams à la fin 2010, soit une baisse d’environ 10 % par rapport à 2009. Les capitaux propres du groupe sont quant à eux à la hausse à 24,4 milliards de dirhams grâce au prix élevé des phosphates, ajoute la source, soulignant que 2010 a été une bonne année pour l’entreprise, notamment du fait des cours de phosphate, qui affichaient en septembre dernier une hausse de 40 % par rapport au début de l’année. La valeur des exportations marocaines de phosphates et produits dérivés a augmenté de 34 % au cours des neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période en 2010 pour atteindre 35,4 milliards de dirhams, avec notamment des exportations de minerai de phosphate en hausse de 42 % à 9 milliards de dirhams, et ce malgré un volume en baisse de 7 %, poursuit le cabinet. «Ces très bons résultats du Groupe OCP devraient se poursuivre grâce à un projet d’investissement d’un montant total de 98 milliards de dirhams entre 2010 et 2020», indique OBG, précisant que ce programme prévoit une augmentation de la capacité annuelle de production de phosphate pour passer des 26,4 millions de tonnes produites en 2010 à une production de 50 millions de tonnes par an.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *