En dépit d un contexte peu favorable : Lafarge nourrit de belles ambitions pour l’avenir

En dépit d un contexte peu favorable : Lafarge nourrit de belles ambitions pour l’avenir

«Nous n’avons pas de bons résultats mais pour autant nous n’allons pas nous en plaindre et croiser les bras». C’est ce qu’a annoncé Saad Sebbar, administrateur-directeur général de Lafarge Maroc, lors d’une rencontre avec la presse, tenue jeudi 9 mai à Casablanca. En effet, Lafarge a fait les frais d’une conjoncture très difficile en ce début d’année 2013 qui se traduit principalement par la conjonction de deux facteurs qui sont le niveau de ventes exceptionnelles au premier trimestre 2012 avec une croissance de 21,7% par rapport à 2011 et la forte pluviométrie qu’a connue le Royaume en 2013. «Dans ce contexte, nous réaffirmons notre ambition d’être le partenaire de référence de la construction au Maroc. Aussi, nos priorités stratégiques s’articulent autour de 5 axes : mettre la santé et la sécurité au cœur de la responsabilité managériale, nous engager sur des actions concrètes et de proximité auprès de nos communautés locales, renforcer notre compétitivité tout en réduisant notre empreinte environnementale, poursuivre une stratégie de développement ambitieuse et enfin, développer des solutions innovantes permettant de construire des villes meilleures», a expliqué M.Sebbar. À ce titre, le dernier point est venu se greffer aux ambitions du groupe afin «d’intégrer l’innovation dans l’ADN de Lafarge». «Etre le partenaire de référence de nos clients pour construire des villes meilleures en développant des solutions innovantes est désormais notre cheval de bataille. Cette ambition s’articule pour nous autour de cinq grands axes. Il s’agit d’abord de construire des villes plus accueillantes en innovant en matière de logement. Ensuite, de construire des villes plus compactes avec des immeubles en hauteur et une limitation de l’étalement urbain. Le troisième axe concerne la construction de villes plus durables avec des constructions solides et pérennes, une efficacité énergétique des bâtiments et la préservation des ressources en eau. L’avant-dernier axe concerne la construction de villes plus belles permettant la créativité et les performances architecturales. Enfin, il s’agit de construire des villes mieux connectées en participant à l’édification des routes, des aéroports, des gares, des ponts, des ports et autres».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *