En dépit des réserves du groupe de l Istiqlal à la deuxième Chambre

En dépit des réserves du groupe de l Istiqlal à la deuxième Chambre

La commission parlementaire sur l’OCE (Office de commercialisation et d’exportation) a finalement obtenu gain de cause. La pression exercée par ses membres, soutenue par les partis de l’opposition, a porté ses fruits. Le rapport que les membres de la commission qualifient d’accablant, sera présenté lors d’une séance plénière le 13 août prochain. «La décision était déjà prise par la bureau de la Chambre des conseillers qui avait fixé préalablement cette date», affirme une source au sein du bureau de la deuxième Chambre. Le hic, c’est que le parti de l’Istiqlal s’oppose toujours à la présentation de ce rapport. Pour les istiqlaliens, l’affaire est aujourd’hui devant la justice. Il est de facto inutile, selon le parti de la balance, de présenter le rapport. Mais les réserves du groupe parlementaire de l’Istiqlal n’ont pas suffi pour faire revenir le bureau de la Chambre des conseillers sur sa décision. Il semble que même les alliés du parti au Parlement n’ont pas soutenu sa thèse. «Le parti de l’Istiqlal nous a fait part de ses réserves sur la question à travers son représentant au bureau. C’est son droit bien évidemment, mais le bureau ne peut pas revenir sur sa décision concernant la présentation du rapport de l’OCE dans une séance plénière», ajoute la même source. A noter, le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah avait envoyé une lettre au chef de gouvernement Abdelilah Benkirane l’informant sur la présentation du rapport. «La procédure de ce genre de situation est claire. Le président de la Chambre parlementaire concernée avise le chef de gouvernement du dossier. Mais il n’est en aucun cas mentionné dans la procédure en vigueur actuellement de recevoir le feu vert du gouvernement pour pouvoir publier le rapport d’une commission parlementaire», explique un conseiller à la deuxième Chambre. Le rapport risque de provoquer une vive polémique en raison des données qu’il contient sur la gestion financière de l’OCE durant plusieurs années. Une polémique a déjà précédé sa publication. Des divergences sont apparues entre le président de la commission parlementaire et président du groupe parlementaire du PAM (Parti authenticité et modernité), Hakim Benchemach et le président de la Chambre des conseillers également du PAM. Les deux hommes auraient des points de vue différents concernant la date de la présentation du rapport.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *