Énergie : L’UE souhaite accentuer sa coopération avec le Maroc dans le domaine des énergies propres

L’Union européenne (UE) souhaite accentuer sa coopération avec le Maroc dans le domaine des énergies propres, a affirmé la porte-parole du Commissaire européen à l’énergie, Marlene Holzner.
L’UE soutient pleinement l’engagement du Maroc en faveur d’une économie verte et souhaite accentuer sa coopération avec le Royaume dans ce domaine, notamment en ce qui concerne la seconde phase du projet de la centrale solaire de Ouarzazate, a indiqué Mme Holzner dans une déclaration à la MAP.
Elle a rappelé que la première phase de la centrale de Ouarzazate a bénéficié de subventions de la Facilité euro-méditerranéenne d’investissement et de partenariat (FEMIP) et de prêts concessionnels de la Banque européenne d’investissement (BEI), ainsi que d’un engagement important de plusieurs Etats membres de l’Union.
La première phase de la centrale solaire de Ouarzazate a également bénéficié de dons et de prêts de la Coopération financière allemande (KfW) et de l’Agence française de développement (AFD) via le Fonds de technologie propre (FTP) géré par la Banque mondiale, a-t-elle ajouté.
Mme Holzner a, en outre, fait observer que l’Union européenne coopère avec le Maroc en vue de la promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, notamment à travers un programme d’appui budgétaire spécifique.
La station de Ouarzazate, dont la réalisation nécessitera un financement de 2,3 milliards d’euros, sera l’une des plus grandes centrales solaires du monde. Elle devrait couvrir, à terme, 3.040 hectares et atteindre une capacité de production de 500 MW. La mise en service de la première phase de cette centrale est prévue pour début 2014.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *