Enseignants stagiaires: Pourquoi les protestations ont été dispersées à Casablanca

Enseignants stagiaires: Pourquoi les protestations ont été dispersées à Casablanca

Les forces de l’ordre sont intervenues, jeudi 25 février 2016 pour interdire des marches de protestation de stagiaires des centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation dans plusieurs endroits à Casablanca.

D’après les autorités locales de la wilaya de la région Casablanca-Settat, cette intervention s’est faite en plein respect des règlements et des dispositions légales, pour interdire des marches de protestation non autorisées et afin de «préserver la sécurité et l’ordre publics et d’éviter le blocage des intérêts des citoyens et l’entrave du trafic et de la circulation».

La même source souligne que ces interventions pour interdire ces marches se sont déroulées «sans qu’aucune blessure ni incident ne soient signalés».

A noter que les marches de protestation ont eu lieu au niveau de place Brahim El Alami, de l’avenue Bouchaïb Doukkali, de l’avenue Mohammed VI et de l’avenue Al Fida, situées sur le territoire de la préfecture des arrondissements d’Al Fida-Mers Sultan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *