septembre 25, 2018

 

Enseignement supérieur : Bientôt plus besoin d’aller à l’université

Enseignement  supérieur : Bientôt plus besoin d’aller à l’université

Apprendre sans se déplacer à l’université. Cela existe ailleurs bien évidemment mais l’idée est en train de faire son chemin au Maroc aussi. En effet, les responsables du ministère de l’enseignement supérieur sont en train de réfléchir sérieusement à mettre en place des universités virtuelles. Celles-ci s’opposent à la formation en présentiel, qui impose à l’étudiant d’assister à un cours régulier. Autrement, la formation ne s’effectue pas dans le cadre d’un établissement universitaire. Des sources bien renseignées expliquent qu’il s’agit là d’une nouvelle orientation afin de répondre à la forte demande en termes de formation. Concrètement, un étudiant ou un bachelier marocain pourra choisir parmi les spécialités proposées de s’inscrire et suivre les cours et tout ceci sans se déplacer de son fauteuil à la maison.

La flexibilité de ce genre de système de formation à distance permet aussi à certains d’avoir une activité parallèle. Les étudiants devront, cependant, faire quelques déplacements à l’université. Ces quelques déplacements au cours d’une année universitaire permettront aux personnes concernées de suivre le système d’évaluation périodique en vigueur ainsi que le système des examens. Les responsables espèrent permettre ainsi à des milliers d’étudiants marocains de pouvoir suivre une formation universitaire quelle qu’elle soit évitant ainsi les désagréments liés au déplacement et les frais supplémentaires qui vont avec. Car de nombreuses villes ne disposent pas d’universités ou de facultés alors que certaines spécialités ou filières ne sont pas tout le temps disponibles dans les établissements universitaires proches. Eviter les déplacements et les frais pour les étudiants et leurs familles mais également décongestionner certaines universités qui connaissent une forte pression, notamment dans les grands centres urbains.

Par ailleurs, l’enseignement à distance devrait être préconisé pour les fonctionnaires et les salariés désirant poursuivre leur enseignement supérieur afin d’obtenir des Masters ou des doctorats. Ce projet devrait ainsi révolutionner les méthodes d’apprentissage sachant que de nombreux pays à travers le monde ont déjà fait ce choix depuis de longues années. Reste à connaître le feed-back des futurs étudiants ainsi que leurs familles. Le système de l’enseignement à distance offre certes de nombreux avantages, mais il nécessite une bonne vulgarisation auprès des cibles. En attendant les chiffres sur le nombre des étudiants à l’échelle nationale au titre de la rentrée universitaire 2018-2019, le Maroc veut rattraper son retard en comparaison avec les autres pays de la région en termes d’effectifs et briser la barre d’un million d’étudiants dans l’enseignement supérieur. A noter que l’actuelle rentrée doit connaître plusieurs nouveautés liées notamment aux cités et restaurants universitaires ainsi que l’AMO (Assurance-maladie obligatoire) réservées aux étudiants (voir encadré).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *