Etat de droit : Le Maroc classé 60e sur 113

Etat de droit : Le Maroc classé 60e sur 113

Le Royaume grimpe de cinq places dans l’Indice du World Justice Project 2016

D’après l’Indice, le Maroc arrive à la 4e position sur 7 pays dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, 4e sur 28 parmi les pays à revenu intermédiaire inférieur, et 60e sur 133 pays et juridictions dans le monde.

william-h-neukom-fondateur-et-pdg-du-wjp
William H. Neukom, fondateur et PDG du WJP

Le World Justice Project (WJP) vient de rendre public son rapport 2016 mesurant l’expérience de l’Etat de droit de la population ordinaire dans le monde. Une édition qui apporte une petite bonne nouvelle pour le Royaume qui grimpe de 5 places en comparaison avec l’année dernière.

D’après l’Indice, le Maroc arrive à la 4e position sur 7 pays dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, 4e sur 28 parmi les pays à revenu intermédiaire inférieur, et 60e sur 133 pays et juridictions dans le monde.

«L’ascension du Maroc depuis sa position dans l’Indice sur l’Etat de droit du WJP 2015 est principalement le résultat d’une amélioration de sa performance pour le facteur «Absence de corruption»», expliquent les auteurs du rapport. «L’Indice sur l’Etat de droit du WJP est la principale source de données primaires sur l’Etat de droit. L’édition 2016 couvre 133 pays et juridictions (au lieu de 102 en 2015), se basant sur plus de 100.000 enquêtes auprès de ménages et d’experts afin de mesurer l’expérience de l’Etat de droit de la population ordinaire dans le monde», ajoute la même source.

Il faut préciser que la performance de chaque pays est mesurée en utilisant un total de 44 indicateurs répartis entre 8 facteurs de base de l’Etat de droit. Chacun est noté et classé mondialement par rapport aux autres pays de sa région et de son niveau de revenu. Les facteurs pris en compte sont les «Contraintes aux pouvoirs du gouvernement, absence de corruption, gouvernement ouvert, droits fondamentaux, ordre et sécurité, application des règlements, justice civile et justice criminelle».

Les trois pays les plus performants au sein de l’Indice sur l’Etat de droit du WJP sont le Danemark (1), la Norvège (2), et la Finlande (3); les trois pays les moins performants sont l’Afghanistan (111), le Cambodge (112), et le Venezuela (113). Pour la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord, le pays le plus performant est les Emirats Arabes Unis et le moins performant est l’Egypte. Pour William H. Neukom, fondateur et PDG du WJP, «le respect de l’Etat de droit est fondamental pour des communautés de paix, d’équité et d’opportunité». Et de conclure: «L’Indice sur l’Etat de droit du WJP a été créé afin de définir les premières références, informer et guider les réformes, et approfondir et comprendre l’importance fondamentale de l’Etat de droit».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *