Évènement : Un bonheur royal

Chant, danse et musique. C’est dans une ambiance de ferveur populaire selon la tradition marocaine que le mariage de S.M. le Roi Mohammed VI avec Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma a été célébré à Rabat. Élégante et décorée pour la circonstance, la capitale respirait pendant trois jours la joie et le bonheur dans tous ses coins et recoins. Sobres sans être excessives, les festivités royales ont donné lieu à des explosions de joie sincères et spontanées. Hommes et femmes, jeunes et moins jeunes… ont investi les divers espaces de la ville où se déroulaient les spectacles : fantasia, troupes folkloriques, chants traditionnels et orchestres de la Gendarmerie royale.
Les noces royales ont débuté vendredi 12 juillet avec la cérémonie officielle organisée dans l’esplanade du Palais royal devant un parterre d’invités nationaux et étrangers. Vers 16 heures 45, sous un ciel bleu, le rituel, ouvert par une unité de cavalerie de la Garde royale, commence par les porteurs des hdiyas contenus dans les Taifours et les Midas, qui ont défilé devant le Souverain et ses hôtes. Symboliques, les offrandes se déclinent sous forme de henné, de dattes, de la gomme arabique et du bois de santal. Autant de produits qui symbolisent respectivement félicité et tendresse, abondance et douceur, ainsi que les senteurs éthérées de l’Orient. Après cette procession, entre en lice les cortèges représentant les 16 régions du Royaume. Composées d’hommes et de femmes et portant chacun le costume traditionnel qui lui est propre, les délégations présentent ainsi, outre leurs offrandes, leurs voeux de bonheur et de joie à l’occasion des noces royales. Les troupes flokloriques populaires ne sont pas en reste. Ahouach, Ahidous, Dekka Marrakchia, Abidat R’ma, Haït, El Allaoui et autres Jbala, chaque groupe passe en exécutant un morceau de son chant traditionnel. C’est la diversité du patrimoine marocain, harmonieux dans ses rythmes et uni autour de son Souverain, qui s’exprime dans un spectacle communicatif et exubérant sous le regard admiratif de l’assistance. Mélange de tradition et de modernité, les noces royales ont eu lieu ensuite à l’intérieur du Palais royal, conformément aux us et coutumes marocaines : le couple royal a sacrifié au rituel de Laâmariya dans une ambiance de très grande fête. Un moment de grande émotion et d’intense chaleur. Une flotille d’appareils photos et de caméras immortalise, sous toutes les coutures, ces scènes confondantes de simplicité et remplies en même temps d’un infini enchantement. Le couple royal, le visage radieux, posant avec les membres de sa famille mais aussi avec les 200 mariés qui se sont unis le jour même pour le meilleur et pour le pire. L’instant le plus spectaculaire aura été les feux d’artifice à la Tour Hassan qui ont illuminé en apothéose le ciel de Rabat.
Le Souverain débarquera à l’improviste au milieu d’une foule nombreuse confite en admiration. Un geste hautement symbolique qui en dit long sur le désir du Roi de partager jusqu’au bout le bonheur qui est le sien avec son peuple. Inoubliable. Que la fête continue…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *