Exaction à l’encontre d’un touriste

«Je me permets de vous écrire en tant que touriste ayant eu quelques différends avec la police de Marrakech pour les faits suivants. Je venais d’arriver dans cette jolie ville et j’avais donné rendez-vous à mon amie Souad, maîtresse d’école âgée de 25 ans que je connaissais depuis 10 ans et avec laquelle je corresponds par lettre et téléphone depuis la France. Nous avons été en luxx jusqu’à la Ménara et nous nous promenons autour du bassin, il n’y avait personne et j’ai voulu l’embrasser sur la joue. Elle m’a repoussé gentiment mais un policier sorti de je ne sais où est venu vers nous demandant nos papiers d’identité, passeport, que nous étions en infraction et qu’il fallait une autorisation. Ce policier nous menaçant de toutes sortes de choses, je lui répliquais qu’il ferait mieux de s’attaquer aux criminels, aux intégristes plutôt qu’aux touristes qui se font rares et qui, plus ignorent ces lois. Je suis venu de nombreuses fois au Maroc et je trouvais cette histoire démesurée. Nous avons attendu deux heures avant que d’autres policiers viennent en Fourgon et nous conduisent à un commissariat où nous avons été littéralement agressés verbalement par un policier en civil portant les lunettes qui insultait mon amie la traitant comme une prostituée. Le ton montait entre ce policier et moi car mon amie pleurait et je n’acceptais pas d’être traité comme des délinquants, heureusement les autres policiers qui prirent nos dépositions (que nous n’avons pas signées) quand l’autre fut parti étaient respectueux. Ensuite nous avons été conduits par deux autres policiers en Fourgon à la brigade touristique qui nous a expliqué que cette autorisation était faite pour «protéger» les touristes. Je sais que je suis sur une terre musulmane, je respecte l’Islam mais je ne pensais pas avoir porté atteinte aux bonnes moeurs et faire déplacer neuf policiers au total pour si peu… Alors que partant au Maroc et c’est tant mieux, les hommes et femmes de différents pays se côtoient et partagent le plus harmonieusement possible leur culture. Je n’ai pas compris cette agressivité et c’est le but de ma lettre pour éviter que d’autres personnes soient maltraitées de la même façon. Je vous remercie de prendre ma lettre en considération et j’espère qu’elle pourra servir au rapprochement de nos deux cultures. Je crois aussi que Sa Majesté le Roi Mohammed VI voulant moderniser et démocratiser son pays ne verrait pas d’un bon oeil de tels agissements».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *