Expo 2012 : Des fonds pour la candidature de Tanger

La candidature de Tanger pour abriter l’Exposition internationale 2012 figure à l’ordre du jour du Conseil de gouvernement qui se réunit ce jeudi 31 août après la trêve estivale. Ce conseil devra en effet examiner et adopter le projet de décret n° 2-06-371 portant création, auprès du Premier ministre, d’un service de l’Etat géré de manière autonome et dénommé "Exposition internationale Tanger 2012".
Ce projet de décret, de trois articles, souligne que ce service aura la charge de "retracer les opérations de recettes et de dépenses afférentes à la préparation et à l’organisation de l’Exposition internationale 2012 ». Les dispositions de ce décret, élaboré par les services de Fathallah Oualalou, stipulent par ailleurs que ce service aura pour ordonnateur le Premier ministre qui, le cas échéant, pourra déléguer cette tâche au ministre de l’Intérieur ou à l’un de ses représentants.
Le troisième et dernier article de ce projet de décret stipule que ce texte sera publié au B.O et soumis à la ratification du Parlement à la "plus prochaine loi de Finances". Pour promulguer ce décret, le Premier ministre, a eu recours à l’article 45 de la Constitution instituant la "loi d’habilitation" autorisant l’exécutif à "prendre des mesures qui sont normalement du domaine de la loi" et ce "pendant un délai limité et en vue d’un objectif déterminé".
Tanger est la deuxième ville à présenter officiellement sa candidature pour abriter ce grand événement international. Le 28 juin dernier, Mohamed Hassad, wali de la région de Tanger-Tétouan, a remis au secrétariat général du BIE (Bureau international des expositions, sis à Paris) la demande officielle du Maroc. La capitale du Détroit dispose d’un délai de près de trois mois pour boucler son dossier technique. C’est sur la base de ce dernier document et au vu du rapport qui sera établi après la visite d’une commission spéciale, que l’assemblée générale du BIE devra trancher en décembre 2006 et, surtout, désigner l’heureuse élue entre les villes candidates qui sont aujourd’hui au nombre de trois. Pour ce faire, la ville candidate doit recueillir les votes favorables de la majorité des 98 pays-membres du BIE.
Outre le Maroc qui met en avant Tanger pour l’organisation de cet événement international, on retrouve la ville sud-coréenne de Yeosu et la Pologne qui a décidé de tenter sa chance avec Wroclaw.
Pour la candidature de Tanger, la perle du Nord a choisi comme thème « Routes du monde, Rencontre des cultures. Pour un monde plus uni ».
Cette candidature dispose déjà d’une association de soutien comptant près de 40 membres. Selon les autorités de la ville, le site de cette exposition a déjà été choisi sur la baie de Tanger. Sa superficie est de 75 hectares dont 25 dédiés à l’exposition ; un grand avantage quand on sait par exemple que l’organisation du même événement à Aïchi (Japon) en 2005 a nécessité une superficie qui ne dépassait guère les 60 hectares. L’histoire et l’emplacement géographique de la capitale du Détroit sont des atouts qui risquent d’être concluants dans la décision de l’A.G du BIE.
L’Exposition internationale 2012 sera organisée du 16 juin 2012 jusqu’au 16 septembre de la même année.
Le BIE s’attend à recevoir les candidatures d’autres villes vu que le délai de dépôt n’est pas arrivé à son terme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *