Face à une classe politique en pleine dérive et surenchère électorale: Nouveau rappel à l’ordre royal

Face à une classe politique en pleine dérive et surenchère électorale: Nouveau rappel à l’ordre royal

«Nous avons réussi, au cours des dix-sept dernières années, à réaliser des réformes politiques profondes, des chantiers économiques majeurs et des projets de développement humain qui ont changé la physionomie du Maroc. Toutefois, beaucoup reste à faire».

C’est en ces termes que le Souverain s’est adressé à la Nation dans son discours prononcé à l’occasion du dix-septième anniversaire de la Fête du Trône. Comme à son accoutumée, le discours royal a été porteur de plusieurs messages.

Agenda politique oblige, SM le Roi s’est attardé sur la question politique à quelques semaines des prochaines élections législatives. «Ayant la charge de veiller au respect de la Constitution, au bon fonctionnement des institutions et à la protection du choix démocratique, Je ne participe à aucune élection et n’adhère à aucun parti. Car Moi, Je suis le Roi de tous les Marocains, candidats, électeurs et aussi ceux qui ne votent pas. Je suis également le Roi de toutes les formations politiques, sans discrimination ou exclusion. Comme Je l’ai affirmé dans un précédent discours, le seul parti auquel Je suis fier d’appartenir, c’est le Maroc», a précisé Sa Majesté le Roi.

«Nous sommes face à un tournant décisif pour remettre les choses à leur place: En passant d’une étape où les partis se servaient des élections comme mécanisme d’accès à l’exercice du pouvoir, à une autre étape où le dernier mot revient au citoyen qui doit assumer ses responsabilités pour ce qui est de choisir les élus et de leur demander des comptes», a dit le Souverain qui a lancé un appel «à tous les électeurs pour qu’ils écoutent leur conscience et gardent à l’esprit l’intérêt de la Nation et des citoyens au moment du vote, loin de toute autre considération, de quelque nature qu’elle soit». SM le Roi a également «invité les partis politiques à présenter des candidats remplissant les conditions de compétence et d’intégrité, et animés par le sens des responsabilités et le souci de servir le citoyen».

Dérapages partisans

L’autre sujet phare du discours royal a été sans nul doute le débat politique qui prévaut aujourd’hui à la veille des prochaines échéances. «Je saisis cette occasion pour attirer l’attention sur des agissements et des dépassements graves commis en période électorale. Il faut les combattre, et en sanctionner les auteurs. En effet, dès que la date des élections approche, on assiste à une frénésie quasi résurrectionnelle où règne le chacun pour soi, et où personne ne connaît plus personne. Tous, gouvernement et partis, électeurs et candidats, perdent la tête et sombrent dans un chaos et dans des luttes qui n’ont rien à voir avec la liberté de choix incarnée par le vote», a indiqué le Souverain. «Assez de surenchère patriotique dans des règlements de comptes personnels ou la quête d’intérêts partisans étriqués !», a ordonné SM le Roi. La lutte contre la corruption a été aussi un point central dans le discours royal. «Il faut souligner ici que la lutte contre la corruption ne doit pas faire l’objet de surenchères. Nul ne peut y arriver tout seul, qu’il s’agisse d’un individu, d’un parti, ou d’une ONG. Mieux encore, personne ne doit s’aviser de chercher par ses propres moyens à éliminer la corruption ou à redresser les travers, hors du cadre de la loi», a dit le Souverain.

«La lutte contre la corruption est l’affaire de l’Etat et de la société : l’Etat avec ses institutions, à travers l’opérationnalisation des dispositifs juridiques de lutte contre ce phénomène dangereux, la criminalisation de toutes ses manifestations et la répression sévère des prévaricateurs ; la société dans toutes ses composantes, en réprouvant cette pratique, en dénonçant ses auteurs et en inculquant le devoir de s’en démarquer, tout en gardant à l’esprit les principes de notre sainte religion et les valeurs marocaines authentiques que sont la vertu, la probité et la dignité», a ajouté SM le Roi.

Sécurité : Le Souverain exprime sa considération aux différents services de sécurité
Dans son discours, le Souverain s’est adressé aux différents services de sécurité. «Je tiens à exprimer aux différents services de sécurité Notre considération pour les efforts inlassables et les sacrifices énormes qu’ils consentent dans l’accomplissement de leur devoir national», a dit SM le Roi. «Je salue également l’efficacité qui caractérise l’action qu’ils mènent pour anticiper et mettre en échec les menées terroristes qui tentent désespérément d’effrayer les citoyens et de porter atteinte à la sécurité et à l’ordre public», a ajouté le Souverain. «Nous avons conscience des conditions difficiles dans lesquelles travaillent les femmes et les hommes de la Sécurité, en raison de l’insuffisance des moyens à leur disposition. En effet, ils sont à pied d’œuvre de jour comme de nuit, vivent sous pression et s’exposent au danger dans l’exercice de leurs fonctions», a précisé SM le Roi invitant «le gouvernement à assurer à l’Administration sécuritaire les ressources humaines et financières qui lui sont nécessaires pour remplir ses missions comme il se doit».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *