Fassi Fihri : Le Maroc a besoin d’un modèle d’urbanisme basé sur le regroupement

Fassi Fihri : Le Maroc a besoin d’un modèle d’urbanisme basé sur le regroupement

Le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fihri, a souligné, mardi à Rabat, la nécessité de réaliser un équilibre entre le respect des standards du mouvement de l’urbanisme en milieu rural, et de garantir le droit à tous à un logement décent, en mettant en place un modèle d’urbanisme renouvelé basé sur le regroupement tout en évitant l’excès d’éparpillement des bâtiments.

En réponse à deux questions orales sur « la situation de l’urbanisme en milieu rural et la simplification des conditions de construction », posées par les groupes du Rassemblement national des indépendants (RNI) et celui du Parti Authenticité et modernité (PAM) à la Chambre des conseillers, M. Fassi Fihri a indiqué que le ministère traite avec flexibilité les différents dossiers liés à l’urbanisme en milieu rural.

Il a, dans ce sens, exposé les différents axes sur lesquels le ministère se penche et qui portent notamment sur l’aspect juridique, notant que dans le cadre de l’orientation de son département vers la flexibilité, il a été procédé à l’étude et au traitement de 21.000 dossiers en 2017, dont 73% ont été rédigés avec approbation.

Le ministre a, également, précisé que parmi les axes d’intervention de son département figurent l’assistance architecturale et technique à travers des partenariats avec les conseils de cinq régions et la couverture en documents d’urbanisme dans les régions à fortes pressions démographiques, soulignant que tous les programmes de lutte contre les disparités spatiales et les centres émergents doivent être accompagnés de mesures de contrôle de la croissance démographique.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *