Fatéma Marouane fait le bilan de la Vision 2015: L’artisanat tourne à plein régime

Fatéma Marouane fait le bilan de la Vision 2015: L’artisanat tourne à plein régime

La ministre de l’artisanat, de l’économie sociale et solidaire, Fatéma Marouane, a présenté le bilan de la vision 2015.

La présentation qui a eu lieu dans le cadre de la réunion du comité de pilotage de la vision 2015, a porté notamment sur le système de formation, de commercialisation du produit artisanal, de mise en place de labels, de la recherche et l’innovation et de la diversification des infrastructures.

La ministre a détaillé, dans ce sens, la contribution des différents partenaires, en l’occurrence les Chambres d’artisanat, la Fédération des entreprises d’artisanat, les associations professionnelles, les Agences de développement économique et social, les autorités locales et les conseils élus.

Au cours de la réunion, les discussions ont porté sur les moyens de relever les défis auxquels fait face le secteur, ainsi que les orientations de la nouvelle stratégie qui se prépare pour les cinq années à venir.

Présidée par le chef de gouvernement, la réunion du comité de pilotage a été marquée par la présence des ministres de l’économie et des finances, de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, de la santé, du tourisme, de la culture, de l’artisanat, de l’économie sociale et solidaire, de l’emploi et des affaires sociales, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, le ministre délégué chargé du Budget, le président de la Fédération des entreprises d’artisanat, les associations professionnelles, la Fédération des Chambres d’artisanat, les présidents des Chambres d’artisanat et les représentants des établissements publics et les administrations concernées.

Il faut dire que le secteur de l’artisanat a enregistré ces dernières années une bonne performance. En effet, le chiffre d’affaires du secteur de l’artisanat à fort contenu culturel s’est élevé à 21,85 milliards de dirhams en 2014, affichant une hausse de 7,5% par rapport à 2013.

Cette croissance a touché tous les acteurs du secteur mais à des degrés différents, soit un taux de 4,9% chez les mono-artisans urbains et 9,5% chez les monoartisans ruraux, tandis que les PME ont dépassé les mono-artisans à travers un taux de croissance atteignant 18,7%, selon des données de l’Observatoire national de l’artisanat dans le cadre de la 9ème édition du Panorama de l’artisanat.

A noter que le secteur de l’artisanat à fort contenu culturel a employé près de 405.000 artisans en 2014, soit un taux de croissance de 2,5% par rapport à 2013, selon l’Observatoire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *