Fluidification de la circulation à Casablanca : Cherkaoui annonce plusieurs projets

Plusieurs projets sont programmés en vue d’absorber le flux quotidien des véhicules aux entrées de la ville de Casablanca, a affirmé, mercredi, le ministre de l’Intérieur, Taieb Cherkaoui.  En réponse à une question orale du groupe Justice et Développement à la Chambre des représentants sur la congestion à Casablanca, le ministre a expliqué que ces projets portent en premier lieu sur l’extension de l’autoroute à l’intérieur du périmètre urbain, pour une enveloppe d’environ 500 MDH, financés par la commune urbaine de Casablanca. Ces projets concernent aussi la réalisation d’un pont à haubans pour fluidifier la circulation au niveau du carrefour de Sidi Maârouf, ainsi que deux tunnels et des échangeurs pour un montant global de 500 MDH financés en partenariat entre l’intérieur (148 MDH), la commune urbaine et le ministère de l’équipement et des transports, a affirmé M. Cherkaoui dans une réponse lue en son nom par le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Jamal Rhmani.  Le ministre a indiqué qu’il sera procédé à la réalisation de la rocade sud-ouest de Casablanca, dont les travaux seront financés par la région du Grand Casablanca, le ministère de l’équipement et des transports pour un montant de 178 MDH, ainsi que la construction du tunnel Al Moukawama (165 M DH) et du tunnel Abderrahim Bouabid (80 MDH), financés par la commune urbaine. Mettant en exergue l’importance du secteur des transports urbains qui joue un rôle de levier pour améliorer l’attractivité de la ville, le ministre a souligné les efforts conjugués de toutes les parties concernées pour faire du plan de circulation de la ville une réalité, relevant que ce plan permettra à Casablanca de remédier à la congestion et à ses répercussions négatives sur l’environnement, à travers une gestion optimale des routes et des parkings et une amélioration de la sécurité routière et des prestations offertes aux usagers du transport public.  Deapuis 2004, a rappelé le ministre, la ville est dotée d’un plan de transport urbain axé sur une stratégie de promotion du secteur, avec l’accompagnement de l’Etat.  Dans le cadre de la mise en oeuvre dudit plan, a-t-il poursuivi, la 1ère ligne du projet Tramway sur 30 km est en cours de construction pour un coût estimé à 6,4 milliards DH, avec la contribution de l’intérieur (1,5 milliard DH), le budget de l’Etat (1,2 milliard DH) et le Fonds Hassan II (400 millions DH).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *