Formation professionnelle : Le conseil d administration de l OFPPT approuve le bilan des activités pour l exercice 2011

Formation professionnelle : Le conseil d administration de l OFPPT approuve le bilan des activités pour l exercice 2011

L’OFPPT a tenu hier son conseil d’administration annuel consacré à l’approbation du bilan de l’exercice 2011. Le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Abdelouahed Souhail, qui a présidé les travaux de ce conseil, a souligné pour l’occasion l’effort déployé par l’Office durant les dernières années pour développer son dispositif de formation en termes quantitatif et qualitatif en adéquation avec les besoins des différents chantiers socio-économiques menés par le Royaume.
Larbi Bencheikh, directeur général de l’Office, a présenté devant les représentants de l’administration, de la CGEM et des représentants des salariés les réalisations de l’organisme durant l’exercice 2011, dans le cadre de la réalisation du plan de développement à l’horizon 2016, visant la formation d’un million de jeunes. En effet, selon M. Bencheikh, «l’OFPPT, en concertation avec les opérateurs économiques, a œuvré à l’adaptation de la formation en fonction des besoins du marché afin de suivre le développement économique du Maroc». Il a également rappelé les principaux chantiers menés pour le développement de l’Offre de formation et ce, en dépit des tensions sociales qui avaient marqué l’année 2011…
Ainsi, lors de son exposé, le DG de l’Office a détaillé les réalisations de l’OFPPT, notamment en ce qui concerne le renforcement du dispositif élargi à 303 établissements (+123 EFP depuis 2002), pour un effectif de stagiaires qui a atteint 232.000. Il a également mis en avant le soutien de SM le Roi qui a inauguré en 2011 quatre établissements de formation professionnelle, à savoir ISTA Fnideq, CQP Semmara, Centre de formation Said Hajji et ISTA Ain Atiq.
«L’impulsion ainsi donnée au dispositif de formation est motivée par la prise en compte des besoins en ressources humaines nécessaires aux grands programmes nationaux, notamment le Pacte national pour l’émergence industrielle, les secteurs prioritaires tels que le BTP, le tourisme, le transport, la logistique, le Plan Maroc Vert…», enchaîne M. Bencheikh. De plus, l’OFPPT a entrepris, en 2011, deux grandes opérations de formation dans un cadre partenarial. Il s’agit de «l’OCP Skills» qui a permis l’accueil en formation de 10.000 jeunes et «le Plan d’Urgence» pour le textile-habillement, mené avec l’AMITH, pour la formation-insertion de 20.000 personnes à l’horizon 2012, dont 10.000 pour l’année 2011.
Le volet Gestion des ressources humaines n’est pas en reste. Selon M. Bencheikh, «il a été au cœur de l’exercice 2011, en raison des mouvements sociaux qui ont marqué l’année, avec la concrétisation du protocole du 21 juin 2012, notamment l’intégration échelonnée de 2.400 formateurs sous contrats, la suppression des échelles de 1 à 4, le reclassement à l’échelle de  2.700 agents, l’instauration d’une retraite complémentaire… Ces mesures ont nécessité une enveloppe budgétaire de 300 MDH».
A noter que la réalisation de ces actions a nécessité un budget qui s’élève à 2.490 MDH, dont 2.118.4 MDH pour la concrétisation du plan d’action de l’OFPPT pour l’exercice 2011.
A la fin des travaux, les bilans physiques et financiers de l’OFPPT au titre de l’année 2011 ont été approuvés par le conseil d’administration.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *