Forum mondial de lutte contre le terrorisme: Le Maroc co-président dès 2016

Forum mondial de lutte contre le terrorisme: Le Maroc co-président dès 2016

Le Maroc co-présidera le Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) dès 2016. A cette occasion, le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a décliné, à New York, la stratégie du Maroc, en tant que co-président, aux côtés des Pays-Bas, réitérant le ferme engagement du Maroc à capitaliser et renforcer les résultats obtenus. Selon le chef de la diplomatie marocaine, la stratégie du Royaume s’articule sur cinq axes.

Il est question premièrement d’améliorer l’impact des documents-cadre, des bonnes pratiques et des recommandations adoptés par le GCTF, et d’œuvrer pour davantage de mobilisation et d’engagement en multipliant les efforts et les contributions du Royaume au sein du Forum. Le deuxième axe concerne le raffermissement des liens entre le Forum et les pays non-membres, les organisations et les instituts créés sous les auspices du GCTF.

Mezouar a précisé qu’il s’agira par ailleurs de renforcer les capacités du Forum en vue de le doter des outils adéquats pour accomplir ses objectifs. Le ministre s’est dit convaincu que l’Unité administrative, qui a soutenu activement les activités du Forum depuis sa création, continuera à jouer pleinement son rôle après son transfert à La Haye. Enfin, le responsable a affirmé que le Maroc visera à consolider la force d’anticipation du Forum pour la placer toujours au-devant des tendances et dynamiques de la menace terroriste et de l’extrêmisme, faisant remarquer que le traitement par le Forum du phénomène des combattants terroristes étrangers «est une illustration concrète de la pertinence de cette approche».

Dans un autre registre, Mezouar a mis en exergue l’importance de la sécurité des frontières en tant que «dimension clé» de la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière organisée. Le ministre a mis l’accent sur la nécessité de renforcer les capacités et la coordination entre les Etats afin de soutenir leurs efforts pour faire face aux menaces sécuritaires et d’améliorer la résilience des populations affectées par ces défis.
Le chef de la diplomatie marocaine n’a pas manqué de rappeler que le Maroc et les Etats-Unis ont lancé, en juillet dernier, l’Initiative sur la sécurité des frontières (BSI) au sein du GCTF, et en collaboration avec le Centre onusien de lutte contre le terrorisme (UNCCT).

Il s’agit d’une initiative qui vise à élaborer un document des bonnes pratiques applicables au niveau mondial en matière de sécurité des frontières, expliquant que l’initiative reste ouverte aux contributions des pays, régions et organisations internationales.

Avec MAP

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *