Forum mondial des droits de l’Homme: Le Maroc fin prêt pour son Mondial

Forum mondial des droits de l’Homme: Le Maroc fin prêt pour son Mondial

Le compte à rebours a déjà commencé. En effet, Marrakech s’apprête à abriter la 2ème édition du Forum mondial des droits de l’Homme (FMDH) du 27 au 30 novembre sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Pour faire le point sur les préparatifs et parler également des enjeux, les organisateurs ont tenu une conférence de presse à Casablanca.

L’accueil de ce forum devra permettre au Maroc, selon les organisateurs, de «se positionner dans le débat mondial des droits de l’Homme en tant qu’acteur à part entière et partenaire actif et qualifié».

Pas moins de 5.000 participants représentant 94 pays sont attendus. Au menu, des débats pour faire le point sur les principales avancées en matière des droits de l’Homme dans le monde et les contraintes qui pèsent encore aujourd’hui sur leur respect. Pour permettre aux participants de travailler dans de bonnes conditions, le comité d’organisation a prévu près de 200 espaces de discussion, de rencontres et de formation.  Des forums thématiques en partenariat entre des ONG marocaines et internationales, des ateliers de formation, des événements spéciaux à l’initiative des institutions marocaines en présence de leurs homologues internationaux et des activités internes sont également programmés.

Pour cette édition, les échanges vont porter principalement sur la question de l’égalité des sexes et de la parité. Il faut savoir que 12 forums seront dédiés aux femmes. Les droits des jeunes, des enfants, des migrants et des personnes en situation de handicap ne sont pas en reste avec plus de 50 activités dédiées. Intervenant lors de la conférence de presse, le président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Driss El Yazami, a fait savoir que «l’organisation de cette manifestation dans un pays africain comme le Maroc, après l’organisation de la première édition dans un pays d’Amérique latine comme le Brésil, illustre la volonté des peuples et des pays du Sud d’affirmer leur engagement pour les valeurs des droits de l’Homme et de participer, à égalité, aux grands débats internationaux».

Il a ajouté que des pays du Sud tels que le Maroc, le Brésil et l’Argentine connaissent une dynamique nationale et des séries de réformes, affirmant que l’expérience de la justice transitionnelle qu’a connue le Maroc à travers l’Instance équité et réconciliation (IER) peut servir de modèle et fournir des expériences pour les pays qui ont besoin de la justice transitionnelle. Le délégué interministériel aux droits de l’Homme, Mahjoub El Haiba, était également présent lors de la conférence.

Pour ce dernier, le Forum vise à identifier les principaux problèmes dans le domaine des droits de l’Homme dans ses relations avec le processus démocratique, et ce pour fournir des suggestions spécifiques et promouvoir les mécanismes d’enseignement et les aspects normatifs en matière des droits de l’Homme. A noter enfin que la 2ème édition du FMDH est une étape importante puisqu’elle se tient à la veille de grandes échéances planétaires, à savoir Paris 2015 pour le climat, les Objectifs du millénaire dans leur vision post-2015, Beijing+20 pour ce qui est de la parité et des droits des femmes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *