Forum mondial sur les statistiques

Forum mondial sur les statistiques

Ahmed Lahlimi Alami, haut-commissaire au Plan, représente l’Afrique au 4ème Forum mondial sur les statistiques, le savoir et les politiques, organisé jusqu’au 20 octobre à New Delhi, et dédié cette année au thème «Le bien-être pour promouvoir le développement et la mise en place de politiques efficaces». En effet, M. Lahlimi a présenté au nom du continent africain les conclusions de la conférence africaine sur la mesure du bien-être et le progrès des sociétés, organisée à Rabat du 19 au 21 avril 2012, en collaboration avec le Centre de développement de l’OCDE, la Commission économique d’Afrique (CEA) et le Partenariat statistique au service du développement au 21ème siècle (Paris 21). Dans ce sens, il a déclaré dans son intervention, lors de la séance d’ouverture du forum, le 16 octobre: «Alors que le modèle de croissance qui a prévalu dans la mondialisation affronte une profonde crise des économies, des sociétés et des valeurs à travers  le monde, l’approche d’une évaluation des politiques publiques par la mesure du progrès social par le bien-être des populations a vocation à s’inscrire dans une logique de dépassement de la sectorialisation des objectifs du développement et dans une dynamique d’ouverture sur un nouveau modèle de développement». Et de poursuivre : «C’est sur cette trame d’analyse de la situation générale en Afrique que se sont articulés les débats au cours des travaux de la conférence de Rabat et où les points de vue exprimés ont convergé sur certaines conclusions importantes». Aussi, en conclusion à son intervention, M. Lahlimi Alami a rappelé que «la conférence a été couronnée  par la décision de mettre en place un réseau africain dédié à la mesure du bien-être sous le nom de Wikirogress Africa. Il devrait être réalisé par la CEA, l’OCDE et le HCP».  Et de préciser: «Au moment où je vous parle, ce réseau est déjà opérationnel et ambitionne de devenir une source riche d’informations sur les questions liées à la cohésion sociale, au bien-être et à la mesure du progrès en général».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *